RSS

6.Hantises (6e partie)

5 juin 2009

Non classé

Hantises (6e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 5e partie : La famille de Ali prend possession de sa nouvelle maison, une maison naguère habitée par un couple d’Européens.

Les autres enfants aussi veulent aller voir à quoi ressemble la cave. Ils n’en ont jamais vu auparavant !
— Une cave, explique Ali, c’est pour mettre les vieux objets. Les Européens l’utilisent aussi pour conserver leur réserve de vin. C’est qu’il fait toujours frais dans une cave !
— Le vin, c’est péché, dit le jeune Boussif.
— Oui, dit Ali, nous nous y mettrons les provisions et la limonade, ça les tiendra au frais !
La vieille Hadda passe par là.
— J’ai entendu parler de vin ! Les Européens n’en ont pas laissé, j’espère ?
— Non, mère, mais ils ont laissé des objets qui peuvent nous être utiles : des pioches, des bêches pour jardiner… Viens avec nous, visiter !
Hadda accepte. Elle descend derrière Ali et les enfants.
— Attention, les marches sont humides, ça glisse… Tenez-vous à la rampe !
— C’est mal éclairé, dit Hadda.
— Je ferai remplacer l’ampoule par une plus puissante !
On arrive en bas.
— C’est grand ! s’exclame Omar.
— Oui, dit Ali, ça occupe toute la superficie de la maison !
— Les propriétaires auraient mieux fait d’ajouter un étage !
— Il y a plein de cageots, dit Omar.
— Je ferai débarrasser tout cela, dit Ali.
— Il y a un cheval à bascule, dit Zahra.
— Il devait y avoir des enfants, dit Omar.
— Le couple n’en avait pas, dit Ali, mais peut-être avant…
— Il avait peut-être des enfants qui sont partis avant eux…
— Peut-être, dit Ali.
— Mais alors, pourquoi avoir gardé ce jouet ? Nous, quand nous n’avons plus besoin d’une chose, nous la donnons à ceux qui en ont besoin…
— Les Européens sont différents, dit Omar, ils aiment garder les souvenirs !
— Qu’est-ce que tu en sais ? dit Zahra.
— Je l’ai lu !
— Arrêtez de vous disputer, dit Ali.
— Cherchez plutôt d’autres jouets, dit le petit El-Houari, intéressé.
Ses frères se moquent de lui.
— Que voudrais-tu ? Un train électrique ? Un camion de pompiers !
— Arrêtez de vous moquer de votre petit frère, dit la vieille Hadda.
Il y a, plaquée contre le mur, une échelle, et, il y a, par terre, un ballon.
— Un ballon ! s’exclame Boussif.
— Je vais le prendre, dit Omar.
Boussif le tire par la manche.
— Non, il est à moi, je l’ai vu le premier !
Il court le chercher, mais il s’arrête brusquement. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...