RSS

5.La fée aux gros yeux (5e partie)

5 juin 2009

1.Contes

La fée aux gros yeux (5e partie)

Résumé de la 4e partie : Pensant que M. Bat la poursuivait, miss Barbara très en colère décide de s’en prendre à lui et de le remettre à sa place.Suite...

Elle s’élança en avant.

Ah ! ça ! monsieur, dit-elle en s’adressant à un gros arbre sur lequel
la lune projetait l’ombre des objets, quand cessera la persécution dont
vous m’obsédez ?
Elle allait faire un beau discours, lorsque Elsie l’interrompit en l’entraînant vers la porte du pavillon en lui disant :

Chère miss Barbara, vous vous trompez, vous croyez parler à M. Bat et
vous parlez à votre ombre. M. Bat est déjà loin, je ne le vois plus et
je ne pense pas qu’il ait eu l’idée de nous suivre.
— Je pense le
contraire, moi, répondit la gouvernante. Comment expliquez-vous qu’il
soit arrivé ici avant nous, puisque nous l’avions laissé derrière et ne
l’avions ni vu ni entendu passer à nos côtés ?
— Il aura marché à
travers les platebandes, reprit Elsie ; c’est le plus court chemin et
c’est celui que je prends souvent quand le jardinier ne me regarde pas.

Non, non ! dit miss Barbara avec angoisse, il est passé par-dessus les
arbres. Tenez, vous qui voyez loin, regardez au-dessus de votre tête !
Je parie qu’il rôde devant mes fenêtres !
Elsie regarda et ne vit
rien que le ciel, mais, au bout d’un instant, elle vit l’ombre mouvante
d’une énorme chauve-souris passer et repasser sur les murs du pavillon.
Elle n’en voulut rien dire à miss Barbara, dont les manies
l’impatientaient en retardant la satisfaction de sa curiosité. Elle la
pressa d’entrer chez elle en lui disant qu’il n’y avait ni
chauve-souris ni précepteur pour les épier.
— D’ailleurs,
ajouta-t-elle, en entrant dans le petit parloir du rez-de-chaussée, si
vous êtes inquiète, nous pourrons fort bien fermer la fenêtre et les
rideaux.
— Voilà qui est impossible ! répondit Barbara. Je donne un
bal et c’est par la fenêtre que mes invités doivent se présenter chez
moi.
— Un bal ! s’écria Elsie stupéfaite, un bal dans ce petit
appartement ? des invités qui doivent entrer par la fenêtre ? Vous vous
moquez de moi, miss Barbara.
— Je dis un bal, un grand bal, répondit
Barbara en allumant une lampe qu’elle posa sur le bord de la fenêtre ;
des toilettes magnifiques, un luxe inouï !
— Si cela est, dit Elsie
ébranlée par l’assurance de sa gouvernante, je ne puis rester ici dans
le pauvre costume où je suis. Vous eussiez dû m’avertir, j’aurais mis
ma robe rose et mon collier de perles.
— Oh ! ma chère, répondit
Barbara en plaçant une corbeille de fleurs à côté de la lampe, vous
aurez beau vous couvrir d’or et de pierreries, vous ne ferez pas le
moindre effet à côté de mes invités. (à suivre…)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...