RSS

2.Rencontre en mer (2e partie)

5 juin 2009

Non classé

Histoires vraies

Rencontre en mer (2e partie)

Résumé de la 1re partie : Le commandant, bien que ne trouvant personne dans la cabine, est surpris de voir une écriture inhabituelle sur l’ardoise.

Mais le commandant demande à Marcel qui a écrit sur l’ardoise
— Sur l’ardoise ? Je n’ai pas eu le temps de regarder. A vrai dire, j’ai eu la frousse de ce mec sorti de nulle part.
Le commandant tient l’ardoise sur laquelle, normalement, il fait ses calculs ou prend des notes destinées à être effacées par la suite :
— C’est toi qui as écrit ça ?
— Je n’ai rien écrit du tout, patron. D’ailleurs, vous voyez bien que ce n’est pas mon écriture. Jamais je n’ai été capable de faire de belles lettres. Celui qui a écrit ça est un monsieur…
Sur l’ardoise, quoi qu’il en soit, le commandant et son second peuvent lire une courte phrase, une sorte d’ordre sans appel : «Gouvernez nord-ouest.»
Le patron n’aime pas du tout qu’on lui dise ce qu’il a à faire, même par ardoise interposée :
— ?a, c’est fort. On va savoir qui se livre à ce petit jeu. Toi, Marcel, tu restes ici, je veux en savoir plus long.
Quelques minutes plus tard, tous les marins sont réunis dans le carré. Le patron prend un air un peu sévère, ce qui n’est pas dans ses habitudes :
— Bon, vous allez tous prendre un bout de papier et un crayon. Et maintenant, je veux que tout le monde écrive : «Gouvernez nord-ouest.» Allez et plus vite que ça !
Les hommes prennent la chose un peu à la blague :
— Je croyais qu’on était partis pour pêcher la morue et voilà qu’on se retrouve à faire des pages d’écriture, comme à la communale ! Est-ce que ceux qui ne feront pas de fautes d’orthographe auront une prime ? C’est moins fatigant que de ramener les filets !
— Ecrivez, et un peu vite. Je n’ai pas de temps à perdre. Je vous expliquerai pourquoi !
Une fois les copies ramassées, aucun doute n’est possible : personne parmi les pêcheurs aux mains calleuses n’a pu tracer les trois mots qui sont inscrits sur l’ardoise. Personne n’est capable d’adopter cette élégante calligraphie «anglaise» :
— Voilà ce que je viens de trouver dans le poste de commandement. Avez-vous une idée de qui a pu écrire ça ? Il faut dire que Marcel vient de rencontrer là-haut un homme, un officier de marine apparemment. Un barbu d’une cinquantaine d’années. Il a regardé Marcel sans rien dire et ce pauvre Lodisquer a eu la trouille de sa vie ! Personne n’a rien vu ?
Du coup, les marins pêcheurs restent silencieux. Pour des Bretons, la mer et les fantômes font partie du vécu quotidien depuis l’enfance… Ils n’osent rien dire mais tous ont la même pensée : un fantôme à bord, ça n’annonce rien de bon… Rien du tout !
Le commandant poursuit :
— En attendant, vous allez me fouiller tout le «Saint-Yves», de la cale aux huniers si l’on peut dire. S’il y a un passager clandestin à bord, je veux qu’on me le ramène par la peau des fesses et qu’il nous dise un peu ce qu’il fabrique. S’il y en a un, il a certainement un complice parmi vous, car on ne voit pas comment il aurait pu se nourrir depuis trois semaines sans qu’on s’aperçoive de rien.
Mais la fouille minutieuse du «Saint-Yves» ne donne rien. Pas le moindre passager clandestin. Pas le moindre indice d’une présence incongrue. Pas de couverture abandonnée dans un coin. Pas de relief de repas. Pas de bougie. Et puis, comment un passager clandestin aurait-il pu, pendant trois semaines, satisfaire aux exigences de la nature sans que personne l’aperçoive ? Sans que personne l’entende ? (à suivre…)

D’après Pierre Bellemare

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...