RSS

20.Le mystère des Bermudes (20e partie)

4 juin 2009

Non classé

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions célèbres
Le mystère des Bermudes (20e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 19e partie : A Gibraltar où il a conduit le «Mary Cellars», le capitaine Morehouse, qui compte toucher la prime de sauvetage, est confronté aux autorités.

Pas très convaincu par les déclarations des marins du «Dei Gratias», le procureur Flood ordonne une inspection du «Mary Cellars». Celle-ci a lieu le 23 décembre. Le procureur a fait venir un plongeur, Ricardo Fortunato, un huissier de la cour, Vecchio, et le contrôleur principal de la navigation, John Austin.
Le bateau est fouillé de fond en comble et, à la fin de l’opération, on fait remonter 50 fûts d’alcool en excellent état.
Le jour même, Austin rend son rapport. Il conteste vivement la thèse de la tempête, défendue par Deveau, qui a obligé l’équipage a quitté précipitamment le bateau.
«si tel était le cas, souligne le contrôleur principal de la navigation, on en aurait remarqué les bouleversements produits. Or, tout indique qu’il n’y a pas eu danger de naufrage…»
Et Deveau de citer les preuves de ce qu’il avance : on a retrouvé une fiole à huile pour machine à coudre, dressée sur une étagère : or, une tempête, l’aurait certainement précipitée à terre et brisée, à côté, il y avait, une bobine de fil et un dé à coudre ; la couchette du maître d’équipage est sèche, preuve qu’il n’y a pas eu d’inondation ; dans un tiroir de la chambre du capitaine, il y a des morceaux de fer et deux vitres intactes : un roulis, provoqué par la tempête, aurait précipité le fer sur le verre et l’aurait cassé. Austin n’est d’accord avec Deveau que sur un point : l’incendie n’est pas la cause du départ précipité de l’équipage, en l’absence de traces de fumée.
En réalité, plusieurs points du rapport de Austin pouvaient être contestés : la fiole d’huile et la bobine de fil ont bien pu tomber et remises en place par Deveau, le même Deveau a fait sécher, durant le voyage vers Gibraltar, la couchette du capitaine, sur laquelle il a dormi ! Mais deveau n’est plus là pour répondre.
En effet, alors que l’enquête se déroule encore, Flood apprend que le «Dei Gratias» vient de quitter le port de Gibraltar, conduit par Deveau. Il pique une violente colère et convoque le capitaine Morehouse.
— Comment avez-vous pu faire partir votre bateau, avec le principal témoin, alors que l’enquête est toujours en cours ?
— Je dois livrer ma cargaison, dit Morehouse, j’ai des obligations envers mes clients. Quand Deveau aura tout livré, il reviendra ici !
— C’est une entrave à la justice !
— votre justice est trop lente, elle risque de me ruiner. Je suis resté, moi, je peux répondre à vos questions et faire valoir mes droits à la prime de sauvetage !
— vous n’êtes pas près de toucher cette prime qui semble seule vous intéresser !
Non satisfait par la première inspection, le procureur britannique en ordonne une autre. Il y assiste en personne et convoque cette fois-ci quatre officiers de marine patentés, quatre capitaines de vaisseau : Fitzroy du «Minotaure», Adeane de l’«Agincourt», Dowel de l’«Hercules» et Vansittart du «Sultan», auxquels se joint le colonel Gzffam de la Royal Engineers.
— fouillez tout, notez tout, ne laissez pas le moindre détail vous échapper, ordonne le procureur Flood. (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...