RSS

19.Le mystère des Bermudes (19e partie)

4 juin 2009

Non classé

Le mystère des Bermudes (19e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 18e partie : Le «Dei Gratias» conduit le «Mary Cellars», découvert vide de ses passagers, à Gibraltar. Le capitaine Morehouse compte bien toucher, pour cela, la prime de sauvetage.

Les deux bateaux naviguent côte à côte, mais à l’entrée du détroit de Gibraltar, un brusque coup de vent les sépare. Le «Dei Gratias» amarre à Gibraltar le 12 décembre 1872, au soir, et le «Mary Cellars» n’arrive que le lendemain, au petit matin.
Gibraltar, un haut rocher calcaire, rattaché à l’Espagne par une étroite plaine sablonneuse, est depuis 1704, date de son occupation par l’amiral George Rooke, territoire anglais. Morehouse, sûr de son bon droit, se présente aux autorités britanniques pour leur remettre le bateau et, en même temps, pour exiger la prime de sauvetage à laquelle il a droit, selon le règlement international : la moitié de la valeur de la cargaison et la moitié de la prime d’assurance !
Mais c’est compter sans le procureur Flood que les autorités ont chargé de l’affaire.
— Nous ne vous verserons votre prime qu’après avoir déterminé les conditions exactes de la disparition de l’équipage du «Mary Cellars».
A 71 ans, le procureur, bardé de titres, est un homme d’une sévérité extrême. Ainsi, de prime abord, il refuse, comme l’espérait Morehouse, de lever l’embargo sur le «Mary Cellars», ce qui lui aurait tout de suite permis de toucher la prime de sauvetage. De plus, le commandant du «Dei Gratias» et son second ont l’ordre de rester sur place, avec tout l’équipage, tout au long de l’enquête.
Le 17 décembre, soit cinq jours après l’arrivée des deux bateaux, la Cour de la vice-amirauté britannique de Gibraltar se réunit. Flood préside la réunion et il soumet les hommes du «Dei Gratias» à un interrogatoire serré, comme s’il les soupçonnait de quelque chose.
— Vous avez été le premier à monter sur le «Mary Cellars», dit Flood.
— C’est exact, dit Deveau, et j’ai tout de suite senti qu’il se passait quelque chose d’étrange sur ce bateau : tout était en place et il n’y avait pas âme qui vive à bord !
Et il décrit minutieusement tout ce qu’il avait vu, en compagnie de ses hommes. Quand il eut fini, le procureur lui demande :
— Et que pensez-vous de tout cela ?
— Le bateau a dû souffrir de la tempête qui avait soufflé sur l’Atlantique, au début du mois, puisqu’il a reçu de l’eau, mais je pense que la quantité d’eau, un mètre environ, n’était pas de nature à mettre les passagers en danger ! D’ailleurs, les pompes, à l’exception d’une, sont en bon état et on pouvait les utiliser pour évacuer le trop-plein d’eau !
— Votre conclusion.
— Le capitaine du bateau s’est affolé, à tort, à mon avis, et il a donné l’ordre d’évacuation, de peur de faire naufrage !
Les hommes de Deveau sont interrogés à leur tour. Ils donnent d’autres détails que leur supérieur, mais dans l’ensemble, les témoignages concordent.
— Que pensez-vous de tout cela ? demande à chacun d’eux le procureur
— Le capitaine et ses matelots ont pris peur, ils ont évacué le bateau et ils ont dû se noyer ! il n’y a pas d’autre explication ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...