RSS

13.Le mystère des Bermudes (13e partie)

4 juin 2009

Non classé

Cela s’est passe un jour/ Aventures, drames et passions célèbres
Le mystère des Bermudes (13e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 12e partie : Se rendant à New York pour voir son père, Théodosa Burr Alston a disparu ainsi que l’équipage de son bateau.

Quelques mois après la disparition de lady Théodosa, le 18 juin 1812, le congrès américain déclarait une nouvelle guerre à l’Angleterre. La marine américaine, formée depuis peu, était chargée de combattre les navires anglais, qui menaçaient les côtes du pays et attaquaient les bateaux de commerce américains.
Les forces étaient disproportionnées, la Grande-Bretagne comptait 800 grands navires de guerre, puissamment armés et les Etats-Unis seulement 17 bateaux considérés comme valables, les autres étant, soit petits, soit mal équipés. La flotte américaine ne comptait pas sur le nombre de ses navires mais sur ses hommes : des hommes animés d’une volonté de fer, qui, sur les mers, sont capables des plus grands prodiges ! Le capitaine Johnston Blakley était de ceux-là.
Le jeune homme – il était âgé d’une trentaine d’années _ était arrivé d’Angleterre en 1782, alors qu’il était âgé d’une année. Avant même de débarquer en terre américaine, sa mère et son frère cadet, fortement éprouvés par le voyage, avaient rendu l’âme. Le petit garçon va vivre avec son père, d’abord à Charleston, en Caroline du Sud, puis à Wilmington où le père fonde un petit commerce. Le commerce prospère et Blakley père fait fortune. Plus tard, il envoie son fils à l’université. Johnston se passionne pour les mathématiques et la navigation mais à la mort de son père, il doit interrompre ses études. Un incendie ravage la propriété familiale. Il n’a plus rien ; un ami de la famille s’engager à financer ses études, mais il refuse. Peu après, il s’engage dans la marine américaine comme aspirant.
Son premier navire est la frégate «Président», commandée par le commodore Richard Dale, qui était alors en mission dans la Méditerranée où les Américains faisaient la guerre aux Turcs de Tripoli. Le commodore, qui s’était illustré durant la guerre d’indépendance américaine, s’est également illustré dans cette guerre contre les Turcs, dont il va obtenir la capitulation en 1805.
Johnston Blakley participe à la guerre de Tripoli et s’illustre, lui aussi, par des actes de bravoure. En 1807, il est nommé lieutenant et en 1811, il reçoit le commandement d’un navire, le «Enterprise». Quelques mois après, il devenait capitaine.
Il avait parcouru bien du chemin, le petit Johnston. Les autorités américaines avaient compris que ce jeune homme, plein d’ambition, était un homme en qui on pouvait avoir confiance. Aussi, une année après la déclaration de guerre à l’Angleterre, en 1812, on lui confie le commandement de l’un des navires de guerre américains, le plus puissant, le Wasp. Il était le deuxième navire à porter ce nom, le premier, un grand bateau également, avait été capturé par les Anglais, après leur avoir infligé une sévère défaite. Le deuxième Wasp devait prendre la revanche de son prédécesseur et faire de nouveau trembler l’ennemi. On avait hésité sur le commandant qui allait le prendre, finalement on s’était décidé pour Blakley. Le navire ne pouvait tomber en de meilleures mains ! (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...