RSS

27.L’épopée de Djazia (27e partie)

3 juin 2009

Non classé

L’épopée de Djazia (27e partie)
Par K. Noubi

Résumé de la 26e partie : La femme de Cheikh Ghanem retourne vers son époux, après un séjour dans sa famille. Elle pense avoir les réponses aux énigmes qu’il lui a posées…

La nouvelle du retour de la Zénète parvient au camp. Dhiyâb est heureux de revoir sa mère, mais il ignore que son père lui a posé des questions et que si elle ne lui en apporte pas les réponses, il la tuera.
— dieu sait si elle a rapporté les réponses aux questions de Cheikh Ghanem !
—Il a juré de la mettre à mort si elle ne répond pas à ses énigmes. C’est qu’elle lui a lancé un défi : elle lui a dit que ses parents sont aussi intelligents que lui !
— nous verrons bien si ce qu’elle dit est vrai !
Dhiyâb, qui a tendu l’oreille, pâlit aussitôt : il n’est pas sûr du tout que sa mère ait rapporté les réponses qu’il faut aux questions de son père !
En grand secret, il fait préparer sa jument et, sans perdre plus de temps, il va à la rencontre de sa mère qui l’accueille avec chaleur.
— Mon fils, comme je suis heureuse de te revoir !
— Moi aussi, ma mère, mais dis-moi, est-ce vrai que père t’a posé des questions et a menacé de te tuer si tu ne lui en apportes pas les réponses ?
— Oui, dit-elle.
— alors, dis-moi vite les questions et les réponses, car je crains que tu ne le satisfasses et qu’il ne mette sa menace à exécution !
La Zénète sourit :
— Ne crains rien, mon fils, les sages parmi tes oncles se sont réunis, juste avant mon départ, et ils m’ont donné les réponses aux questions de Cheikh Ghanem.
— alors, dis-les-moi, sans tarder !
— Voilà, dit la jeune femme. Il m’a demandé quelle est la chose la plus haute qui soit, ma réponse est le cèdre des montagnes : aucun arbre ne l’égale en hauteur ! Toi qui es si intelligent, que penses-tu de cette réponse ?
— quelle est la deuxième question ? interroge le jeune homme.
— Le Cheikh m’a demandé quelle est la chose la plus douce qui soit au monde !
— Et quelle réponse apportes-tu ?
— C’est bien sûr le miel, si doux, si onctueux au goûter… N’est-ce pas la bonne réponse ?
Mais Dhiyâb ne veut pas répondre. Il demande encore :
— Et la troisième question ?
— ton père m’a demandé quelle est la chose la plus amère…
— Et ta réponse :
— Le laurier-rose… il n’y a rien de plus amer, en effet, puisque les sorciers l’utilisent pour fabriquer les poisons…
— Donne-moi la quatrième question et sa réponse !
— ton père veut savoir quelle est la chose la plus rapide au monde… Les sages de ma tribu m’ont dit que c’est la gazelle du désert !
Elle regarde son fils et sourit.
— N’est-ce pas là les réponses exactes aux questions de ton père ? (à suivre…)

K. N.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...