RSS

1.La trahison d’un frère (1re partie)

3 juin 2009

Non classé

La trahison d’un frère (1re partie)

Soirée n Juillet 1956. Brahim, le pharmacien de Guelma, a invité des officiers pour la soirée.

Contrairement à l’accoutumée, Brahim se lève au chant du coq. Il a très peu dormi, se tournant et se retournant dans son lit, la tête pleine d’idées contradictoires, faisant et refaisant ses plans.
Vers une heure du matin, il s’est levé pour boire un verre de vin léger, dont il garde toujours une petite carafe posée sur la grande cheminée de marbre de sa chambre. Puis il s’est recouché, mais le vin ne lui a pas procuré l’effet apaisant qu’il recherchait…
Dans la ville de Guelma endormie, il était peut-être le seul à veiller à une heure aussi tardive sauf, bien sûr, les militaires français qui montaient la garde et surveillaient étroitement toute la région…
Dans la maison, tout le monde dormait ; le silence était complet. Avec précaution, tel un voleur, il saisit la torche déposée sur la table et un couffin contenant une bouteille, des chiffons et des seringues, traverse le couloir, descend l’escalier en bois en évitant les marches qui craquent et descend dans la cave, dont il referme la porte derrière lui sans bruit.
Quand il allume, la grande cave humide est inondée d’une lumière incertaine qui semble flotter au-dessus des rayons bien alignés contenant les bouteilles de vin, dont certaines ont plus de cinquante ans d’âge. Il sélectionne les meilleurs crus et les dépose sur la grande table de bois équarri, et choisit au hasard d’autres bouteilles, qu’il met à part. Celles-là sont plus nombreuses, environ une centaine.
Brahim travaille sans relâche, allant et venant dans la cave, le bruit de ses pas est atténué par ses pantoufles de caoutchouc. De temps à autre, il s’approche de la porte et écoute un instant puis, rassuré, il reprend son travail.
Par la petite fenêtre de la cave qui diffuse maintenant la vague lueur de l’aube naissante, lui parviennent des aboiements de chiens lointains, venant des fermes avoisinantes appartenant à des colons.
«M. Bertrand est un fin connaisseur, ainsi que le colonel. Je leur servirai mes meilleures bouteilles, celles qui ont eu le temps de se bonifier dans la cave depuis des dizaines d’années», pense-t-il en déposant les dernières bouteilles sur le sol, près de la table.
Car Brahim, le pharmacien de Guelma, qui a invité les officiers de la région, leur épouse ainsi que les notables français de la ville comme le juge, le procureur, les administrateurs, pour un grand dîner d’anniversaire, a décidé de porter un grand coup aux envahisseurs en empoisonnant le vin qui sera servi à table…
Quelques jours auparavant, il avait préparé le poison dans l’arrière-boutique de sa pharmacie, située rue Léon-Dubois, en plein centre-ville, après le départ de René, son préparateur, un jeune homme sournois. Avant de sortir, Brahim avait effacé toutes les traces de son travail, astiquant la table à plusieurs reprises, nettoyant les flacons, aérant la petite pièce pour faire disparaître l’odeur d’amande amère qui aurait pu le trahir, l’odeur du cyanure (à suivre…)

H. M.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...