RSS

2.Les musiciens de la ville de Brême (2e partie)

31 mai 2009

1.Contes

Les musiciens de la ville de Brême (2e partie)

Résumé de la 1re partie n L’âne, le chien et le chat rencontrèrent un coq qui leur raconta avoir fui la maison car sa maîtresse a donné des ordres pour qu’il soit mangé le lendemain en potage.

«Bon ! dit l’âne, crête rouge que tu es, viens plutôt à Brême avec nous, tu trouveras partout mieux que la mort tout au moins : tu as une bonne voix et, quand nous ferons de la musique ensemble, notre concert aura une excellente façon.» Le coq trouva la proposition à son goût et ils détalèrent tous les quatre ensemble. Ils ne pouvaient atteindre la ville de Brême le même jour, ils arrivèrent le soir dans une forêt où ils comptaient passer la nuit. L’âne et le chien s’établirent sous un grand arbre, le chat et le coq y grimpèrent, et même le coq prit son vol pour aller se percher tout en haut où il se trouverait plus en sûreté. Avant de s’endormir, comme il promenait son regard aux quatre vents, il lui sembla qu’il voyait dans le lointain une petite lumière ; il cria à ses compagnons qu’il devait y avoir une maison à peu de distance, puisqu’on apercevait une clarté. «S’il en est ainsi, dit l’âne, délogeons et marchons en hâte de ce côté, car cette auberge n’est nullement de mon goût.» Le chien ajouta : «En effet, quelques os avec un peu de viande ne me déplairaient pas.» Ils se dirigèrent donc vers le point d’où partait la lumière ; bientôt ils la virent briller davantage et s’agrandir, jusqu’à ce qu’enfin ils arrivèrent en face d’une maison de brigands parfaitement éclairée. L’âne, comme le plus grand, s’approcha de la fenêtre et regarda à l’intérieur du logis. «Que vois-tu là, grison ?, lui demanda le coq.
— Ce que je vois ? dit l’âne, une table chargée de mets et de boissons, et alentour des brigands qui s’en donnent à cœur joie.
— Ce serait bien notre affaire, dit le coq.
— Oui, certes ! reprit l’âne; ah! si nous étions là !»
Ils se mirent à rêver sur le moyen à prendre pour chasser les brigands ; enfin ils se montrèrent. L’âne se dressa d’abord en posant ses pieds de devant sur la fenêtre, le chien monta sur le dos de l’âne, le chat grimpa sur le chien, le coq prit son vol et se posa sur la tête du chat. Cela fait, ils commencèrent ensemble leur musique à un signal donné. L’âne se mit à braire, le chien à aboyer, le chat à miauler, le coq à chanter puis ils se précipitèrent par la fenêtre dans la chambre en enfonçant les carreaux qui volèrent en éclats. (à suivre…)

Source : Contes choisis des frères Grimm, Contes fantastiques et contes facétieux.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...