RSS

30 mai 2009

Non classé

JOURNAL INFO SOIR

Arts et Culture Edition du 26/2/2007

Mouloud Mammeri
Tizi Ouzou se souvient

l La Maison de la culture de Tizi Ouzou abrite, depuis hier et ce, jusqu’au 1er mars, diverses activités culturelles et artistiques organisées en commémoration du 18e anniversaire de la mort de l’écrivain Mouloud Mammeri, survenue dans un accident de la circulation dans la nuit du 25 au 26 février, près de Aïn Defla. Au programme figurent des conférences et des expositions retraçant la vie et l’œuvre du père de la Colline oubliée, des projections de films, ponctuées par un premier tour de manivelle pour la réalisation d’un film Am I mezrane, dédié au combat de la femme algérienne, ainsi que des récitals poétiques et un concours de la meilleure dictée en tamazight, en reconnaissance des efforts déployés par l’auteur de Tadjeroumth pour la promotion de la grammaire de cette langue. Un hommage lui est également rendu à Beni Yenni, son bercail, par l’association culturelle Talwit. Mammeri a vu le jour le 20 décembre 1917 au village de Taourirt Mimoun, sur les hauteurs des Ath Yenni (Tizi Ouzou). «L’homme de lettres a légué à la postérité des œuvres fécondes et immortelles, continuant de marquer la culture algérienne d’une empreinte indélébile», soulignent les spécialistes. Ses romans, tels La Colline oubliée, l’Opium et le Bâton, le Sommeil du juste, et la Traversée du désert ont été traduits en plusieurs langues. C’est à ce linguiste qu’on doit également les recueils des Isefra (les poèmes) du troubadour Si Muh U M’hand, et des contes anciens Machahou Talamchahou. Le dramaturge Mammeri s’est distingué par sa trilogie théâtrale formée des pièces Le Foehn, Le Banquet et La Cité du soleil.

R. C. / APS

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...