RSS

L’Algérien dans tous ses états

29 mai 2009

Non classé

JOURNAL INFO SOIR Le dossier du jour Edition du 28/3/2009

L’Algérien dans tous ses états editarchive_php_smartbutton1

Nerveux, violent, généreux patriote et courageux
L’Algérien dans tous ses états

81t3k9

l A quelle aune devrions-nous mesurer nos défauts, leur nombre, leur importance et, surtout, leurs conséquences sur l’image que nous donnons de la société algérienne ?
Des défauts, il y en a beaucoup. Mais aussi des qualités.

J’aborde ce sujet avec un peu d’appréhension parce qu’il n’est pas toujours facile de dire la vérité à quelqu’un avec lequel on partage de nombreuses valeurs. Ce proche, c’est vous, c’est moi, c’est le voisin, le parent, l’ami, c’est l’homme ou la femme que vous croisez tous les jours dans la rue dans l’escalier ou dans l’ascenseur, c’est l’employé, le patron, le collègue de bureau, le paysan, le fellah, l’ouvrier, l’étudiant, bref c’est nous tous réunis qui formons un peuple aujourd’hui. Avons-nous des défauts ? Bien sûr, comme tous les peuples du monde. Et le premier défaut qui vient à l’esprit de quelqu’un qui ne nous connaît pas et qui nous le colle immédiatement, c’est la violence. C’est une profonde erreur de croire que l’Algérien est viscéralement violent.
La violence dans les écoles n’est pas une «spécialité» algérienne. Elle existe dans tous les pays du monde. La violence dans les stades non plus. Même la violence terroriste n’est pas une «spécialité» algérienne. Elle est tout aussi immonde ailleurs. Cet écueil évité, il apparaît clairement et au grand jour que le grand défaut de notre cuirasse reste le manque et même l’absence de tout sens de l’effort. Sans aller chercher de vagues justifications dans la mentalité beylik, il faut le reconnaître, en toute humilité, le travail nous rebute.
Ceci explique l’incroyable absentéisme que nous constatons tous les jours sur les lieux de travail, que ce soit une administration ou un chantier, et aussi le peu de rentabilité de nos entreprises (il y a d’autres paramètres évidemment qui entrent en ligne de compte). C’est pourquoi les pouvoirs publics font de plus en plus appel à la main-d’œuvre étrangère, chinoise en particulier.
A titre d’exemple, il a fallu une décennie, peut-être plus, pour faire sortir de terre l’hôtel El-Aurassi. Les Chinois ont mis trois fois moins de temps pour le livrer presque clefs en main. Et nous ne parlons pas de l’autoroute Est-Ouest longue de 1 200 km. Imaginez que nous l’ayons confiée à nos opérateurs nationaux ? Où en serions-nous aujourd’hui et dans combien de décennies nous livrera-t-on le chantier ?
Les Chinois, c’est vrai, travaillent même la nuit à la lumière des torches, ils travaillent également les vendredis. Ce qui est loin d’être notre cas. Indépendamment de ce travers que nous reconnaissons et qui ne nous fait pas honneur, nous manquons de finition dans tout ce que nous entreprenons à de rares exceptions près, bien sûr.
Nos bonbons, par exemple, dégoulinent de confiture et collent au papier d’emballage, nos lampes ont une vie qui ne dépasse pas généralement les 30 jours, nos logements, du moins ceux livrés chantiers par chantiers, ont toujours quelque chose qui cloche, ou il n’y a pas de sanitaire ou il n’y a pas de robinets, ou la peinture s’écaille. Bref, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge.

I.Z.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...