RSS

Catulle Mendès

26 mai 2009

Non classé

Catulle Mendès, né à Bordeaux le 22 mai 1841 et mort à Saint-Germain-en-Laye le 7 février 1909, est un écrivain et poète français.

Biographie

Catulle Mendès est issu d’une lignée de Juifs portugais. Après une enfance et une adolescence à Toulouse, Mendès arrive à Paris en 1859 et parvient à s’approcher de Théophile Gautier en épousant sa fille Judith en 1866. Il se fait connaître en 1860 en fondant La Revue fantaisiste, à laquelle collabore notamment Villiers de l’Isle-Adam. Il publie en 1863 son premier recueil de poèmes, Philoméla. À la suite d’un voyage en Allemagne qui le laisse ébloui, Catulle Mendès se range avec ardeur dans le camp des défenseurs du compositeur Richard Wagner.

Il rejoint ensuite le groupe d’écrivains qui se réunit chez Louis-Xavier de Ricard tout d’abord, chez Leconte de Lisle ensuite, où François Coppée, Léon Dierx, José-Maria de Heredia et Théodore de Banville comptent parmi les habitués. Sous l’impulsion de Louis-Xavier de Ricard et de Catulle Mendès, naît le Parnasse, dont Mendès se fera l’historien en publiant plus tard La Légende du Parnasse contemporain. Il participe activement aux recueils du Parnasse contemporain.


Le couple Mendès – Gautier ne durera pas. Vers 1869, Catulle Mendès se met en ménage avec la compositrice Augusta Holmès. Le couple aura cinq enfants avant de se séparer en 1886. Trois de leurs filles sont le sujet du tableau d’Auguste Renoir, Les Filles de Catulle Mendès. L’une de de celle-ci, Hélyonne, épousera Henri Barbusse. Mendès se marie avec la poétesse Jeanne Nette, qui sera sa dernière compagne.

Le corps sans vie de Catulle Mendès est découvert le 7 février 1909 dans le tunnel de chemin de fer de Saint-Germain-en-Laye : on a supposé qu’il avait ouvert la porte de son wagon en se croyant rendu à destination.

L’œuvre de Catulle Mendès, très abondante, est largement tombée dans l’oubli. Il est considéré comme le représentant d’un esthétisme fin-de-siècle, utilisant, non sans préciosité, un vocabulaire recherché et brillant. Les critiques de l’époque lui reprochaient une certaine superficialité et une manière assez visible de suivre la mode du jour. Sa poésie, au parfum décadent, était très appréciée de Verlaine. Il est également l’auteur de courts récits érotiques.

Il est dit que Catulle Mendès présenta l’occultiste Eliphas Lévi à Victor Hugo, ainsi que la Franc-Maçonnerie à Guy de Maupassant.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...