RSS

tirer parti des questions :

22 mai 2009

1.LECTURE

Exercice 3 : tirer parti des questions :

Avant de se lancer dans le commentaire, les candidats ont à répondre à une ou deux questions (notées sur 4 ou 6 selon les sections). Celles-ci « font appel à leurs compétences de lecture et les invitent à établir des relations entre les différents documents et à en proposer des interprétations. Ces questions peuvent être conçues de façon à élaborer l’autre partie de l’épreuve écrite consacrée à un travail d’écriture.» (B.O. du 28.06.01) L’objectif de ces questions, qui précèdent systématiquement le commentaire dans les séries technologiques, est d’attirer l’attention du candidat sur des points précis du texte qui n’augurent en rien d’un plan éventuel à donner ensuite au commentaire et ne doivent pas le dispenser de procéder à une lecture analytique préalable. Toutefois, ces questions mettent souvent l’accent sur des procédés essentiels et il serait abusif de n’en tenir aucun compte dans la recherche des axes de lecture :

  Tristan Corbière (1845-1875)
Le crapaud
(Les Amours jaunes, 1873)

 

 

Un chant dans une nuit sans air…
La lune plaque en métal clair
Les découpures du vert sombre.

… Un chant ; comme un écho, tout vif
Enterré là, sous le massif…
- Ça se tait : Viens, c’est là, dans l’ombre…

- Un crapaud ! - Pourquoi cette peur,
Près de moi, ton soldat fidèle !
Vois-le, poète tondu, sans aile,
Rossignol de la boue…
Horreur !

- Il chante. - Horreur !! - Horreur pourquoi ?
Vois-tu pas son œil de lumière…
Non il s’en va, froid, sous sa pierre.
…………………………………………………………
Bonsoir – ce crapaud-là c’est moi.

           Ce soir, 20 juillet

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “tirer parti des questions :”

  1. Webmaster Dit :

    Questions :

    1. Étudiez la manière dont le dialogue se distribue dans le poème.
    Le poème exige une lecture attentive. Repérez d’abord le jeu du discours : les tirets vous signalent en effet un dialogue. Répondez aux questions : qui parle ? à qui ? Aidez-vous des pronoms employés mais aussi des déterminants (« près de moi, ton soldat fidèle »). Vous devriez ainsi établir que le discours met en présence deux interlocuteurs : le « je » invite un « tu » à observer un crapaud, animal traditionnellement répugnant, et on peut gager que ce « tu » est féminin. Ses trois interventions (repérez-les) témoignent en effet de cette répulsion, et comment comprendre autrement que le « je » se présente comme « un soldat fidèle » ? Pour examiner la distribution du dialogue, il vous faut identifier le type de poème : deux tercets précèdent deux quatrains, ce qui fait du texte un sonnet inversé. Le dialogue se développe dans les quatrains : la première intervention de la femme se situe au début du premier, la deuxième à la fin et la troisième se situe au milieu du vers 1 du deuxième quatrain. Cette répartition marque une interruption systématique dans l’invitation lancée par le locuteur, qui rend même exagéré l’emploi du mot dialogue puisque aucun propos n’est réellement échangé, le poète finissant par être confiné dans l’incommunicabilité, la solitude auxquelles il est voué.
    Ces interruptions successives, marquées par les points de suspension, sont responsables d’une irrégularité de l’octosyllabe : les césures lui donnent une cadence heurtée, discordante, rebelle à la tonalité lyrique.
    A l’issue de votre réponse, vous devez pouvoir confirmer certaines remarques que vous aura fournies votre lecture méthodique. Vous pouvez ainsi mettre en évidence la forme particulière et discordante voulue par Tristan Corbière.

    Étudiez le jeu des oppositions dans la caractérisation de l’animal.
    Le choix du crapaud est révélateur de la dissonance chère à Corbière. Le bestiaire poétique nous habitue en effet, surtout dans les allégories du Poète, à de tout autres créatures : rossignol, cygne, albatros, condor (Baudelaire et les Parnassiens) expriment d’ordinaire une royauté majestueuse. Tout au plus Baudelaire avait-il dépeint son albatros comme un infirme ridicule lorsqu’il est privé de l’Azur. Ici, la description n’évite pas la caractérisation péjorative (« poète tondu, sans aile »), mais on constate la fréquence des oxymores (« rossignol de la boue, œil de lumière/froid sous sa pierre ») qui invitent à distinguer dans la personnalité du poète une dualité encore baudelairienne, déchirée entre la beauté du chant et la misérable apparence terrestre.
    La chute du sonnet donne au poème une portée symbolique : l’analogie manifestée entre le crapaud et le poète en fait même un apologue, c’est-à-dire un court récit qui appelle une leçon morale. Ici, outre l’incommunicabilité déjà signalée, Corbière évoque la condition maudite du Poète (et peut-être sa propre laideur) qui le relègue dans l’ombre et le condamne à chanter dans l’incompréhension générale.
    Votre réponse, cette fois, a pu mettre en valeur la portée symbolique du poème. L’étude des champs lexicaux, dans votre lecture méthodique préalable, devrait confirmer cet aspect, notamment dans la description du cadre naturel.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...