RSS

Archive | 20 mai 2009

L’homme juste

20 mai 2009

Commentaires fermés

L’homme juste Auteur : Arthur Rimbaud Le Juste restait droit sur ses hanches solides : Un rayon lui dorait l’épaule ; des sueurs Me prirent :  » Tu veux voir rutiler les bolides ? Et, debout, écouter bourdonner les flueurs D’astres lactés, et les essaims d’astéroïdes ?

Lire la suite...

Fêtes de la faim

20 mai 2009

Commentaires fermés

Fêtes de la faim Auteur : Arthur Rimbaud Ma faim, Anne, Anne, Fuis sur ton âne. Si j’ai du goût, ce n’est guères Que pour la terre et les pierres. Dinn ! dinn ! dinn ! dinn ! Mangeons l’air, Le roc, les charbons, le fer.

Lire la suite...

Arthur Rimbaud

20 mai 2009

Commentaires fermés

Arthur Rimbaud Il naît à Charleville en 1854. Il montre très jeune des talents de poète, mais aussi un caractère révolté et un goût pour l’aventure. Après les évènements de 1870, il envoie des poèmes à Verlaine qui l’invite à Paris. Ils voyagent ensemble. Un drame les sépare (Verlaine blesse son ami). Rimbaud va vivre […]

Lire la suite...

Le judicieux conseil

20 mai 2009

Commentaires fermés

Le judicieux conseil Auteur : Jean Moreas Pourquoi cette rage, Ô ma chair, tu ne rêves Que de carnage, De baisers !

Lire la suite...

Le grain de blé nourrit …

20 mai 2009

Commentaires fermés

Le grain de blé nourrit … Auteur : Jean Moreas Le grain de blé nourrit et l’homme et les corbeaux. L’arbre palladien produit la douce olive, Et le triste cyprès, debout sur les tombeaux, Balance vainement une cime plaintive.

Lire la suite...

Les roses que j’aimais …

20 mai 2009

Commentaires fermés

Les roses que j’aimais … Auteur : Jean Moreas Les roses que j’aimais s’effeuillent chaque jour ; Toute saison n’est pas aux blondes pousses neuves ; Le zéphyr a soufflé trop longtemps ; c’est le tour Du cruel aquilon qui condense les fleuves.

Lire la suite...

Me voici seul enfin …

20 mai 2009

Commentaires fermés

Me voici seul enfin … Auteur : Jean Moreas Me voici seul enfin, tel que je devais l’être : Les jours sont révolus. Ces dévouements couverts que tu faisais paraître Ne me surprendront plus.

Lire la suite...

Il est doux d’écouter …

20 mai 2009

Commentaires fermés

Il est doux d’écouter … Auteur : Jean Moreas Il est doux d’écouter le roseau qui soupire Avec d’autres roseaux dans un riant vallon : Un front pensif se courbe à ces accords que tire Des chênes assemblés le rapide aquilon.

Lire la suite...

Je ne regrette rien …

20 mai 2009

Commentaires fermés

Je ne regrette rien … Auteur : Jean Moreas  Je ne regrette rien, ni des lauriers superbes L’honneur qui m’était dû, Ni cet heureux plaisir, fait de fruits et de gerbes, Comme un vin répandu :

Lire la suite...

Conte d’amour (VII)

20 mai 2009

Commentaires fermés

Conte d’amour (VII) Auteur : Jean Moreas Hiver : la bise se lamente, La neige couvre le verger. Dans nos coeurs aussi, pauvre amante, Il va neiger, il va neiger.

Lire la suite...

Conte d’amour (IV)

20 mai 2009

Commentaires fermés

Conte d’amour (IV) Auteur : Jean Moreas Dans les jardins mouillés, parmi les vertes branches, Scintille la splendeur des belles roses blanches.

Lire la suite...

Albert Samain

20 mai 2009

Commentaires fermés

Albert Samain, né à Lille le 3 avril 1858, mort à Magny-les-Hameaux le 18 août 1900, est un poète symboliste français. Biographie  Son père étant décédé alors qu’il n’avait que 14 ans, il dut interrompre ses études pour gagner sa vie et devint employé de commerce. Vers 1880, il fut envoyé à Paris, où il décida de rester. Il […]

Lire la suite...

L’agréable leçon

20 mai 2009

Commentaires fermés

L’agréable leçon Auteur : Albert Samain Dans la brise ailée et sonore S’éveillent les dieux bocagers ; Et le chalumeau des bergers Brode de ses accords légers Le voile rose de l’aurore.

Lire la suite...

Je n’ai songé qu’à toi …

20 mai 2009

Commentaires fermés

Je n’ai songé qu’à toi … Auteur : Albert Samain Je n’ai songé qu’à toi, ma Belle, l’autre soir. Quelque chose flottait de tendre dans l’air noir, Qui faisait vaguement fondre l’âme trop pleine. Je marchais, on eût dit, baigné dans ton haleine.

Lire la suite...

Idéal

20 mai 2009

Commentaires fermés

Idéal Auteur : Albert Samain Hors la ville de fer et de pierre massive, À l’aurore, le choeur des beaux adolescents S’en est allé, pieds nus, dans l’herbe humide et vive, Le coeur pur, la chair vierge et les yeux innocents.

Lire la suite...

Comme un père en ses bras ….

20 mai 2009

Commentaires fermés

Comme un père en ses bras …. Auteur : Albert Samain Comme un père en ses bras tient une enfant bercée Et doucement la serre, et, loin des curieux, S’arrête au coin d’un mur pour lui baiser les yeux, Je te porte couvée au secret de mon âme, Ô toi que j’élus douce entre toutes […]

Lire la suite...

Albert Samain

20 mai 2009

Commentaires fermés

Albert Samain Il est né en 1858 et fut un modeste expéditionnaire à l’Hôtel de Ville de paris. Passionné par la poésie, il publia deux recueils lyriques Au jardin de l’Infante (1893) et Aux Flancs du vase (1898), suivis après sa mort du Chariot d’or et d’un drame en vers, Polyphème. Sa sensibilité élégante et […]

Lire la suite...

20 mai 2009

Commentaires fermés

Jules Laforgue, né à Montevideo le 16 août 1860 et mort à Paris le 20 août 1887, est un poète du mouvement décadent français. Enfance

Lire la suite...

Je ne suis qu’un viveur lunaire…

20 mai 2009

Commentaires fermés

Je ne suis qu’un viveur lunaire… Auteur : Jules Laforgue Je ne suis qu’un viveur lunaire Qui fait des ronds dans les bassins, Et cela, sans autre dessein Que devenir un légendaire.

Lire la suite...

États

20 mai 2009

Commentaires fermés

États Auteur : Jules Laforgue Ah ! ce soir, j’ai le coeur mal, le coeur à la Lune ! Ô Nappes du silence, étalez vos lagunes ; Ô toits, terrasses, bassins, colliers dénoués De perles, tombes, lys, chats en peine, louez

Lire la suite...
1234

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...