RSS

Archive | 18 mai 2009

Réponse à l’interro-négative

18 mai 2009

Commentaires fermés

Réponse à l’interro-négative L’usage veut que la réponse à une question négative soit introduite par si quand la réponse est positive, par non quand la réponse est négative : « L’habit des Académiciens n’est-il pas vert ? – Si, l’habit des Académiciens est vert. » « L’habit des Académiciens n’est-il pas bleu ? – Non, l’habit des Académiciens n’est pas bleu. »

Lire la suite...

Rectifications de l’orthographe

18 mai 2009

Commentaires fermés

Rectifications de l’orthographe Un ensemble de rectifications orthographiques proposées par le Conseil supérieur de la langue française ont été approuvées par l’Académie française et publiées en décembre 1990 dans les « Documents administratifs » du Journal officiel. Ces rectifications ont pour but de résoudre les problèmes graphiques importants, d’éliminer les incertitudes ou les incohérences et de permettre […]

Lire la suite...

Prononciation : « é » ou « è »

18 mai 2009

Commentaires fermés

  Prononciation : « é » ou « è » Voici les indications sur la prononciation que fournissent les ouvrages normatifs comme Le Bon Usage de Grevisse :

Lire la suite...

Pronominaux (Verbes, accord du participe passé)

18 mai 2009

Commentaires fermés

Pronominaux (Verbes, accord du participe passé) Concernant l’accord du participe passé des verbes pronominaux, on peut distinguer deux cas.

Lire la suite...

Pourcentages (accord)

18 mai 2009

Commentaires fermés

Pourcentages (accord) Dans les tours avec pour cent ou pour mille, on accorde le verbe (ou l’adjectif) concerné soit avec l’expression du pourcentage, soit avec le complément qu’elle introduit.

Lire la suite...

Battre son plein

18 mai 2009

Commentaires fermés

Plein (battre son) Si l’expression battre son plein a naguère encore suscité quelques controverses, tous les spécialistes s’accordent aujourd’hui à donner raison à Littré. Dans cette expression empruntée à la langue des marins, son est bien un adjectif possessif et plein un substantif, les meilleurs auteurs se rangent à ce point de vue. Le plein, […]

Lire la suite...

Pis ou pire ?

18 mai 2009

Commentaires fermés

Pis ou pire ? On ne saurait considérer la tournure il y a pire comme fautive, elle est simplement moins littéraire que il y a pis. En effet, on constate que dans la plupart des emplois, pis, comparatif de supériorité de mal, est supplanté dans l’usage par pire, comparatif de supériorité de l’adjectif mauvais, ou […]

Lire la suite...

Personnel : singulier ou pluriel ?

18 mai 2009

Commentaires fermés

Personnel : singulier ou pluriel ? En 1998, la Commission du dictionnaire de l’Académie française s’est prononcée sur l’utilisation du nom personnel au pluriel. Personnel est un nom collectif qui désigne toujours un ensemble d’individus. Aucun dictionnaire, aucune grammaire n’en mentionne l’emploi au pluriel, sinon Le Bon Usage de Grevisse, qui le signale comme fâcheux. […]

Lire la suite...

Partitif et déterminant

18 mai 2009

Commentaires fermés

  Partitif et déterminant En français, on utilise l’article partitif (du, de la, des) devant un nom désignant un tout qu’on ne peut dénombrer ou qu’on renonce à dénombrer, pour dire qu’on prélève une quantité indéterminée de ce tout : manger du chocolat, de la tarte, des épinards.

Lire la suite...

Participe passé (accord)

18 mai 2009

Commentaires fermés

  Participe passé (accord) 1. Conjugué avec l’auxiliaire « être » ou avec un verbe d’état, ou employé comme adjectif, le participe passé des verbes non pronominaux s’accorde comme un adjectif : Elle est arrivée ; Elles semblent découragées ; des habits brodés ; des élèves dissipés.

Lire la suite...

« Par moments », mais « trois fois par jour »

18 mai 2009

Commentaires fermés

  « Par moments », mais « trois fois par jour » Par est suivi du singulier quand il indique vraiment une répartition, une distribution, c’est-à-dire quand on considère chacun à part tous les éléments d’un ensemble. Prendre un médicament trois fois par jour, chaque jour ; Une production de n tonnes par hectare, pour chaque […]

Lire la suite...

Par contre

18 mai 2009

Commentaires fermés

Par contre Condamnée par Littré d’après une remarque de Voltaire, la locution adverbiale Par contre a été utilisée par d’excellents auteurs français, de Stendhal à Montherlant, en passant par Anatole France, Henri de Régnier, André Gide, Marcel Proust, Jean Giraudoux, Georges Duhamel, Georges Bernanos, Paul Morand, Antoine de Saint-Exupéry, etc. Elle ne peut donc être […]

Lire la suite...

Origine du français

18 mai 2009

Commentaires fermés

Origine du français La langue française est une langue indo-européenne, comme l’allemand, l’anglais ou le russe. Mais c’est une langue romane, issue du latin, comme l’italien, l’espagnol, etc., tandis que l’allemand et l’anglais appartiennent au groupe des langues germaniques (plus précisément, au germanique occidental), bien que l’anglais doive une bonne part de son vocabulaire au […]

Lire la suite...

On, nous, vous (accord)

18 mai 2009

Commentaires fermés

On, nous, vous (accord) 1. Le pronom indéfini on, qui désigne un sujet dont on ignore le sexe ou le nombre, exige, en principe, un attribut ou un participe au genre non marqué, c’est-à-dire au masculin, et au singulier. On écrira bien, en effet : On est parvenu à réduire le débit du fleuve ; On est […]

Lire la suite...

Noms géographiques et leurs articles

18 mai 2009

Commentaires fermés

Noms géographiques et leurs articles 1. Villes Quand un nom de ville commence par l’article défini masculin singulier ou pluriel, cet article se contracte avec la préposition à ou de : Aller du Havre au Touquet et non de Le Havre à Le Touquet ; être né aux Lilas ; revenir des Deux-Alpes ; la plage des Issambres ; la […]

Lire la suite...

Nombres inférieurs à 2 : accord

18 mai 2009

Commentaires fermés

5. Nombres inférieurs à 2 : accord Un nom précédé d’une indication chiffrée inférieure à 2 (avec virgule) reste au singulier. On écrit donc : 1,5 milliard ; 1,9 milliard, ce qui, d’ailleurs, se lira plutôt : un milliard et demi et un milliard neuf cents millions ou un milliard virgule neuf.  

Lire la suite...

Lecture des dates

18 mai 2009

Commentaires fermés

4. Lecture des dates Pour les dates (et les nombres en général) entre 1 000 et 2 000, il y a concurrence entre deux lectures : mille six cent trente-cinq ou seize cent trente-cinq. Aucune de ces formes ne peut être considérée comme fautive. Cependant, dans l’usage courant, on dit plutôt onze cents, douze cents, etc. : onze cents […]

Lire la suite...

Écriture des nombres en chiffres

18 mai 2009

Commentaires fermés

3. Écriture des nombres en chiffres On écrit en chiffres arabes : – les nombres exprimant une durée de vie, un âge : Mozart vécut 35 ans ; – les numéros des arrondissements, car les chiffres romains présentent des risques de confusion (entre II et 11) ou d’inversion (entre IV et VI) : Les 5e et 6e arrondissements de […]

Lire la suite...

Ecriture de mille

18 mai 2009

Commentaires fermés

Mille (ou mil) est toujours invariable : cinq cent mille dinars algériens .

Lire la suite...

Ecriture de Vingt et cent

18 mai 2009

Commentaires fermés

Nombres (écriture, lecture, accord) Vingt et cent se terminent par un s quand ils sont précédés d’un nombre qui les multiplie, mais ils restent invariables s’ils sont suivis d’un autre nombre ou de mille. On dira ainsi : deux cents euros mais deux cent vingt euros ; quatre-vingts hommes mais quatre-vingt-deux hommes. Ils restent également invariables lorsqu’ils […]

Lire la suite...
123456

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...