RSS

« Etre faux comme Judas »

13 mai 2009

Non classé

« Etre faux comme Judas »

Signification 

Etre perfide.

Origine 

Judas, qui était un des douze apôtres de Jésus, le livra aux Romains pour de l’argent. Ceux-ci lui infligèrent la peine de crucifixion. Depuis ce passage de la Bible, le nom de Judas est resté synonyme de traîtrise et de perfidie.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

5 Réponses à “« Etre faux comme Judas »”

  1. Webmaster Dit :

    Adjectif
    Cet article concerne la description des apôtres. L’adjectif apostolique correspond à ce nom.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Webmaster Dit :

    Cet article concerne la description des apôtres. L’adjectif apostolique correspond à ce nom.
    Sommaire
    [masquer]

    * 1 Sens du mot Apôtre
    * 2 Les apôtres et le groupe des Douze dans les Évangiles
    * 3 Les apôtres, témoins de la résurrection de Jésus
    * 4 Le ministère apostolique dans l’Eglise primitive
    * 5 Le ministère apostolique aujourd’hui
    * 6 Les douze apôtres dans l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours
    * 7 Voir aussi
    o 7.1 Articles connexes
    o 7.2 Bibliographie
    * 8 Références

    Sens du mot Apôtre [modifier]

    Apôtre vient du grec apostolos qui désigne couramment une mission, son accomplissement ou les lettres la décrivant[réf. nécessaire]. Ce n’est que dans la Bible grecque des Septante que ce mot est appliqué à des personnes (1R 14,6) ; il traduit l’hébreu shaliah, envoyé plénipotentiaire. C’est dans le Nouveau Testament que le mot apôtre est le plus souvent employé. Il s’applique à trois catégories de personnes bien distinctes :

    * Les témoins de la Résurrection de Jésus, envoyés pour annoncer cet événement.
    * Un des ministères de l’Eglise primitive.
    * Une seule fois dans l’Évangile (Mt 10,2) : le groupe des Douze choisis par Jésus « pour être avec lui » et pour signifier symboliquement le peuple de la fin des temps (Mt 19, 28).

    * Dans le vocabulaire liturgique, le mot Apôtre ou l’Apôtre désigne la lecture de l’Épître néo-testamentaire ou des Actes des Apôtres qui précède généralement celle de la péricope

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Webmaster Dit :

    Les apôtres et le groupe des Douze

    L’identification des apôtres au groupe de douze disciples choisis par Jésus « pour être avec lui » est sans doute une création relativement tardive, comme le montre l’existence d’apôtres extérieurs à ce groupe. Le seul passage de l’Évangile où on parle explicitement des « Douze Apôtres » est Mt 10,2 ; cf aussi Ap 21,14, et Ac 1,26. Il vaut mieux donc parler à leur sujet de Groupe des Douze : le chiffre 12 est en effet essentiel pour comprendre le rôle de ces disciples constituant autour de Jésus un cercle restreint à la forte signification symbolique.

    Les Douze sont institués par Jésus pour être un signe particulier pour Israël : ils représentent le peuple nouveau tel qu’il sera rassemblé par Dieu à la fin des temps (Mt 19,28) ; le chiffre douze évoquant les douze tribus d’Israël, mais aussi la totalité et l’intégrité du peuple. Il renvoie donc au fait que Jésus a reçu pour mission de rassembler la totalité du peuple et de le mener à son accomplissement.

    Le groupe des Douze demeure après la Résurrection. Après la trahison et la mort de Judas, les Onze qui subsistent décident de tirer un disciple au sort, Matthias, pour « devenir avec nous témoin de la résurrection ». Ils sont, avec d’autres disciples, les bénéficiaires du don de l’Esprit à la Pentecôte (Ac 2). Pierre et Jean sont considérés, avec Jacques « frère du Seigneur » qui semble tenir dans l’Église de Jérusalem la place centrale, comme des « colonnes de l’Église » (cf Gal 2,9).

    Après la mort du dernier membre des Douze, ce groupe n’est plus renouvelé. Les catholiques et les orthodoxes considèrent les évêques comme les successeurs des Apôtres, et accordent une importance particulière au fait que les évêques se situent dans la succession apostolique, c’est-à-dire que la tradition à laquelle ils se rattachent remonte aux Apôtres.

    Les Évangiles de Matthieu, Marc, Jean et Luc racontent la vocation de ces douze disciples de Jésus de Nazareth choisis et en donnent différentes listes.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Webmaster Dit :

    Pour les chrétiens, Judas Iscariote est l’un des douze apôtres de Jésus de Nazareth. Selon les évangiles déclarés « authentiques », ce serait Judas qui aurait facilité l’arrestation de Jésus pour les grands prêtres de Jérusalem, qui le menèrent ensuite devant Ponce Pilate.
    Selon les évangiles synoptiques, Judas l’Iscariote, dernier des douze Apôtres, assurait le rôle de trésorier. Il aurait « vendu » Jésus pour 30 pièces d’argent aux grands prêtres de Jérusalem. Jésus se trouvait dans les jardins de Gethsémani. Judas le désigne aux gardes en l’embrassant (l’expression « baiser de Judas » désigne aujourd’hui un baiser de « traître »).

    Les prêtres menèrent ensuite Jésus devant Ponce Pilate, gouverneur romain de Judée.

    Le Nouveau Testament fait mourir Judas peu de temps après, suivant deux versions ; la version la plus souvent citée est celle de l’Évangile selon saint Matthieu :

    « pris de remords, il se pendit peu après sa trahison non sans avoir rendu leurs 30 pièces d’argent à ses commanditaires », Matthieu 27(5).

    L’autre version, Actes des Apôtres 1(18), indique :

    « Cet homme, ayant acquis un champ avec le salaire du crime, est tombé, s’est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues ».

    L’attribut de Judas est la bourse d’argent. Dans l’iconographie, Judas porte une bourse qui représente non seulement sa charge de trésorier au sein de la communauté des apôtres, mais aussi et surtout le salaire de sa trahison.

    Dans l’historiographie chrétienne, Judas devient l’image type du traitre et son nom même passe dans l’usage commun. Dante le situe dans la neuvième sphère de sa Divine comédie réservée aux traitres.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Webmaster Dit :

    On souhaiterait que cet article soit commenté par quelques informations découlant du coran

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...