RSS

« Avoir une faim de loup »

10 mai 2009

Non classé

« Avoir une faim de loup »

Signification 

Avoir très faim.

Origine 

Dans la croyance populaire, le loup est un animal réputé pour avoir une faim dévorante. Au XVIIe siècle déjà, on disait d’un individu qui mangeait beaucoup qu’il avait « mangé comme un loup ». « Avoir une faim de loup » signifie que l’on est pris d’une faim très vive, qui pousse à manger tout ce qui tombe sous la main.

Thèmes :Faim-Soif-Manger – Boire 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “« Avoir une faim de loup »”

  1. Webmaster Dit :

    Superstition
    Qu’est-ce-que donc la superstition, ou plus exactement les superstitions ?

    On donne vulgairement ce nom à certaines croyances qui ne reposent sur rien de sérieux, et qu’on appelle encore : préjugés. Exemple : la malfaisance du chiffre 13, et de la chouette qui hulule.

    Ces superstitions font revivre à leur façon ces folies païennes dont l’histoire nous a laissé le souvenir, et nous permettent de peser le degré d’abêtissement dans lequel peuvent tomber les hommes, lorsque ceux-ci ont fait abandon de toute vérité religieuse. Car, la superstition est un excès de croyance ; et Dieu s’arrange quelquefois, pour qu’elle soit une punition infligée à celui qui renie la vérité catholique. C’est un fait d’expérience, que plus l’âme refuse soumission à Dieu, plus elle tombe sous l’esclavage du démon et dans des excès ridicules ; tellement et si bien, qu’on a pu constater que la plupart des incrédules sont de grands superstitieux.

    Et maintenant, si nous regardons autour de nous, nous devons reconnaître sans peine que les superstitions s’y sont multipliées à l’infini. Sans doute, on a de tout temps applaudi à leurs pratiques ; mais si, aujourd’hui on croit moins qu’autrefois aux loups-garous et aux sorcières, il n’en reste pas moins navrant de voir dans quelles aberrations on peut encore tomber. Et le mot de l’Ecriture, n’a point perdu de sa saveur : Infinitus est stultorum numerus ; « les imbéciles ne se comptent plus ! »

    Il serait intéressant de rechercher les causes de cette mentalité. Sans approfondir autrement la question, l’esprit que n’aveuglent pas les idées partisanes, reconnaîtra avec nous, que le laïcisme y est pour quelque chose. Car, c’est lui qui a jeté le malaise dans les âmes par ses négations et le faux surnaturel, celui-là même qui a pris la place de l’autre, le vrai, et qui, seul, donne un sens à la vie.

    Nous le répétons : la Chalosse ne s’est jamais bien libérée de ces absurdités ; et nombreux sont encore ceux qui, s’honorant du titre de chrétiens, préfèrent cependant au Credo de leurs pères, toutes les élucubrations de leurs cerveaux désaxés. Au lieu de rendre hommage aux lois immuables de la Providence qui gouvernent le monde, et de chercher une explication naturelle aux faits qui parfois déroutent, nos bons paysans affirment, avec une entière assurance, qu’une main invisible prend plaisir à torturer les hommes, et à semer le malheur sous leur pas. On ne saurait dire comment toutes ces extravagances se sont accréditées dans l’esprit de nos populations ; mais, force nous est de reconnaître, qu’elles demeurent invétérées dans nos campagnes, parce qu’il ne s’est jamais trouvé des hommes à la foi assez trempée pour les repousser, ou à la raison assez forte pour les couvrir de ridicule.
    http://dzt-isto.chez-alice.fr/supersti.htm

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...