RSS

22.2.L’ogresse et le champ de fèves (2e partie)

9 mai 2009

Nora Aceval


Autour de Tata Nora


L’ogresse et le champ de fèves (2e partie)

Résumé de la 1re partie n Les deux épouses du paysan fainéant – qui a mangé les fèves au lieu de les semer – se retrouvent en train de récolter les fèves sur les terres de l’ogresse qui les surprend…

L’ ogresse commença à préparer le couscous et pour rouler le grain, elle utilisa des lentes en guise de fine semoule et des poux en guise de grosse semoule. Elle roula le tout ensemble, prépara un couscoussier tout plein et le servit à ses hôtes. Les deux femmes commencèrent à manger. La non-bègue soupçonna que quelque chose n’allait pas et cacha chaque cuillerée sous sa robe. La bègue, comme elle était sotte, avala le couscous de poux et de lentes sans réfléchir.
L’ogresse, qui les observait, leur demanda enfin :
— Vous avez bien dîné ?
Elles répondirent :
— Oui ! Merci, tante, de ton accueil.
— Vous avez tout fini ?
— Oui !
— Eh bien, maintenant vous avez intérêt à me rendre ce que vous avez mangé, sinon je vous dévore.
— Mais c’est toi qui nous as invitées pour dîner, non ? dit la première femme.
— Débrouillez-vous ! insista l’ogresse qui ne cherchait qu’un prétexte pour les manger.
La non-bègue lui rendit son couscous de lentes et de poux, mais la bègue n’avait plus rien à restituer. L’ogresse qui voulait la totalité de son couscous décida de les dévorer toutes les deux. Comme elles étaient enceintes et prêtes à accoucher, elle leur posa sur le ventre un tisonnier rougi par le feu et retira deux garçons qu’elle adopta car elle avait besoin de bergers pour garder son troupeau de moutons. Une fois grands, les enfants étaient semblables à leurs mères : l’un bègue et sot, l’autre non bègue et assez futé. L’ogresse les envoyait tous les jours garder les moutons. Le niais chargé de retourner à la maison pour rapporter le pain et le petit-lait qui leur servaient de repas, revenait une fois sur deux les mains vides. Il se laissait surprendre par un vieux lion qui lui barrait la route et lui volait le repas. Dès que l’animal poussait un faible rugissement, le bègue laissait tout tomber et s’enfuyait. Le vieux lion, incapable de chasser, s’emparait de cette collation pour se nourrir.
Son frère lui demandait toujours :
— Oh le bègue ! Où sont le pain et le petit-lait ?
— Le, le, le, le. . . ! marmonnait le pauvre bègue qui croyait dire : «Le lion m’a dérobé le pain et m’a bu mon petit-lait.»
Un jour le futé lui demanda de garder le troupeau pendant que lui-même irait chercher le repas.
— Je suis sûr qu’il se fait avoir par le vieux lion et nous laisse ainsi tous les jours sans manger, se dit-il.
En arrivant, il pressa l’ogresse car elle n’avait pas encore préparé les provisions :
— Ya jeda ! Grand-mère ! Fais vite car tu sais bien qu’il ne faut pas laisser le bègue seul trop longtemps.
Quand tout fut prêt, il monta sur son âne, posa le sac devant lui et retourna au champ. Le lion lui barra le passage en rugissant d’une voix bien faible, mais le garçon qui le connaissait bien, passa en l’ignorant. (à suivre…)

L’Algérie des contes et légendes Nora Aceval

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...