RSS

La diva Bahidja Rahal à Sougueur

30 avril 2009

Non classé

La diva Bahidja Rahal à Sougueur logo2 Edition Internet Culture

La diva Bahidja Rahal à Sougueur

Une tournée pour faire sortir l’andalou des grandes villes

A l’occasion de la célébration du mois du patrimoine, l’association «El Amel» de musique andalouse de Sougueur a invité la chanteuse Bahidja Rahal à animer des Masters-classes et à donner un concert pour le public de Sougueur.


Installée à Paris, la diva nationale est revenue en Algérie dès le début du mois de février pour entamer une tournée à travers les quatre coins du pays «pour faire sortir la musique andalouse des grandes villes», comme le précise Bahidja Rahal. Après Oum El-Bouaghi, Bordj Bou Arreridj et Boumerdès, sa quatrième escale a été à Sougueur le mardi 21 avril.

Dès son arrivée, elle s’est attelée à la tâche en organisant des cours d’abord avec la classe intermédiaire puis avec la classe supérieure. Onze élèves de cette classe supérieure ont eu le privilège de l’accompagner pour interpréter une Nouba-sika du meilleur cru.

Ce programme composé de dix morceaux a été répété un mois durant seulement par les élèves, alors qu’il en faut au moins un trimestre pour l’adapter. Et lors du concert et en l’absence de l’orchestre qui a l’habitude d’accompagner la diva, ce fut les musiciens et membres de l’association «El Amel» de prendre la relève pour s’acquitter admirablement de cette mission difficile.

De l’avis de beaucoup de présents versés dans la musique andalouse, les sociétaires «d’El Amel» se sont tirés à très bon compte.

Parmi les spectateurs, on remarquait la présence des membres de l’association Ibn Bahdja de Mostaganem qui ont également bien apprécié la prestation des musiciens de l’association «El Amel». Mais c’est l’avis de la diva qui a été le plus ressenti puisqu’elle a exprimé, de vive voix, sa grande satisfaction.

Le concert a été donné en présence des autorités locales, ainsi que d’un large public composé de familles et de fervents amateurs de la musique andalouse.

L’objectif primordiale de l’association El Amel reste la création d’une école de musique andalouse où les maîtres Benalioua, Chouat, Triaa et les autres sont très actifs sous la présidence de Benmesbah Ali pour l’expansion de l’Andalou.

A cet effet, un appel pressant a été lancé à la municipalité pour mettre à la disposition de l’association «El Amel», un local adéquat et adapté afin d’accueillir les jeunes élèves désireux de s’initier à la musique classique algérienne au lieu d’aller grossir le rang de l’oisiveté et de la délinquance. N’es-ce pas que la musique adoucit les mœurs?

 

Hocine Mohamed


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...