RSS

Ne sombrons pas dans les ténèbres

26 avril 2009

Non classé

[Bouillon de culture] Commentaire sur : « COURRIER « 

Dimanche 26 Avril 2009 14h25mn 24s

Nouveau commentaire sur l’article #1094 « COURRIER « 
Auteur     : H.Bentelbled (IP: 41.201.116.111 , 41.201.116.111)
E-mail     : latrestrezelienne@live.fr
Commentaire:
Très heureuse de placer un petit mot dans ce blog qui m’a été indiqué par un ami.
Depuis,je le consulte presque tous les jours pour lire les enfants de ma ville dont les écrits m’enchantent. Il y a certains que j’aime ,d’autres que je salue leur savoir-faire.
Si j’interviens aujourd’hui,c’est parce que la polémique qui s’est installée à un moment donné concernant les enseignants me contraint à le faire.


J’ai constaté que des gens accusent ou jugent,d’autres défendent ceux qui nous ont permis d’être ce que nous sommes devenus. Que ces esprits moralisateurs sachent que Sougueur n’est pas une Ile indépendante du pays !
Le mal gangrène tous les secteurs en général et cette petite ville ne peut faire exception.
Depuis l’indépendance, le pays a connu des ères de gloire dans tous les domaines, puis la régression s’est faite bien sentir, alors que maintenant elle a atteint des proportions effrayantes.
Il existe bien entendu des hommes et des femmes qui, contre des tempêtes violentes, font leur devoir dans des conditions terriblement impossibles et dans une indifférence mortelle des autorités.
Heureusement,c’est ce qui fait  que le pays tient miraculeusement debout par l’abnégation de ces gens qui lui servent de béquilles.
Que fait l’enseignant de plus de ce qu’il fait pour des enfants et des ados qui sont délaissés par la famille dont le souci est de les nourrir ,que la rue leur sert de spectacle de banditisme au vu et au su des autorités qui sont censées d’instaurer la loi, que l’inégalité entre les citoyens est criante ,imposée et légalisée par des cercles mafieux qui encouragent la corruption, le crime, la vengeance contre des élites(qui  résistent et ne fuient pas)….

Je suis le fruit de cet arbre qui m’a permis de mûrir, mais qui a chuté sous d’autres cieux pour que d’autres en profitent,et j’ai honte de moi.
Messieurs et mesdames ,vous qui êtes installés à l’étranger ,la majorité d’entre vous ignore la réalité amère du pays et les conditions désastreuses dans lesquelles vivent des pans de la société.
Je me cache le visage devant ceux et celles dont le sang des martyrs de la révolution coule dans leurs veines et les fait rougir rien qu’en pensant abandonner leur pays dans les moments les plus difficiles.
Toute personne est capable de donner des leçons de civisme,de morale,sous toutes les coutures,…dans un journal,sur un plateau de Télé,dans des forums,des blogs…Mais je suis consciente de la réalité du pays et je sais que seuls ceux qui sont sur le terrain connaissent,endurent,combattent donc peuvent y remédier. On doit les aider , on a aucun droit de les critiquer et encore moins leur faire montrer le chemin que nous avons honteusement oublié.Et la meilleure manière de les aider,c’est bien se la fermer tout simplement.

Pendant la période noire que le pays a traversée, on a eu des lauréats au BAC et d’autres après des cycles Universitaires !Qui les a formés sous la pire des terreurs et la menace du couteau?
Nous qui sommes à l’étranger et que nous avons même abandonné nos proches les plus chers sous l’emprise de la lâcheté et de l’égoïsme ?
Même ceux et celles qui sont partis avant cette époque, pourquoi ne reviennent-ils pas reconstruire puisqu’ils constatent les carences et le manquement au devoir de citoyenneté de ceux  et celles qui sont là, occultant que ces braves ne reçoivent l’eau qu’une fois tous les trois jours,la facture d’électricité bouffe la plus garnde partie de leurs maigres salaires…
Savez-vous  qu’un professeur au lycée gagne l’équivalent de 300 euros/mois qu’un RMIste, en France, cracherait  dessus si c’était sa mensualité ?!!!
Malgré tout cela ils ne lâchent pas prise, ne serait-ce que pour sauver 10 ou 15% des enfants qui sont sous leur responsabilité.Et nous,qu’est-ce qu’on sauve ? Nos meubles,oui….
Oui, Messieurs et Mesdames,ce sont ceux qui continuent, à l’instant même où je rédige ce bout de papier dans un café du 5e arrondissement de Paris,de faire face à toutes les difficultés du monde pour que ce pays garde un peu d’air sain à respirer.Ce pays qui nous sert de passage obligé pour aller rendre visite à nos familles, et pour d’autres aller frimer devant la misère des siens.
Dieu sait combien je connais de personnes de Sougueur ,pour en citer que ma ville,qui avaient et ont la possibilité de s’installer à l’étranger ,mais ils ont fait leur choix,c’est celui de partager la joie et les larmes avec les leurs et c’est cela aimer sa ville,son pays.

A ceux qui se prennent pour des intellos et poussent les enfants de leur pays à se révolter encore ;qu’ils sachent que les algériens sont las de se soulever à chaque fois pour se faire canarder comme des lapins par un état policier,médiocre,mafieux…et nous après ,nous irons passer des vacances dans le calme aux abords des cimetières de ceux qui se sont sacrifiés pour la dignité du peuple et du pays. J’étais en Algérie  le 5 octobre 1988 ,et je connais un bout de ce qui s’est passé !C’est la plus belle des lâchetés de persister dans ce sens !!!

Allez ,Elite Intellectuelle, entrons au pays et faisons investir notre savoir et notre argent sur le terrain pour changer les choses au risque même de nos vies, sachant que la majorité d’entre nous a terminé ses études sup en Algérie(gratis)  ou a bénéficié de bourse d’étude et s’est installée dans le pays d’accueil (acte ingrat)…Chiche.
« Quand on est loin de l’incendie,on est toujours bon pompier. »

Je souhaite beaucoup de courage à ceux et celles qui triment inlassablement afin que Sougueur, en particulier, et l’Algérie, en général, ne sombrent pas définitivement dans les ténèbres. Ne dites plus ,s’il vous plait,fuite des cerveaux car je la considère comme lâcheté des cerveaux.Les cerveaux sont là-bas, avec vous.
Quant à nous qui sommes au service des autres pays, nous ferons mieux de se taire, pour une fois, par honnêteté intellectuelle.
Ouf !J’ai mis à nu mon ingratitude en toute conscience ou du moins de ce qui en reste de celle-ci.

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/courrier/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Ne sombrons pas dans les ténèbres”

  1. habiba Dit :

    très touchée,jai teminé votre papier en larmes.
    très content de savoir qu’il existe encore des Algériens qui comprennent et qui ont du respect pour nous.Nous somes eut-être pas intellectuels,mais
    nous feront toujours de notre mieux et le peu qu’on connait ,on le transmettra à nos enfants, comme on peu,mais nous le transmettrons comme même.
    merci de tout coeur! salut!

  2. talbi akacha Dit :

    ouff j’ai lu tout l’article avec un peu de larmes qui lubrifient les pupilles de ma vue altérée par l’age et la persévérance du travail minutieux durant toute ma carrière !
    Comme vous le dites si bien;j’ai en effet contribué à l’élaboration du programme de la formation des professeurs d’éducation artistique,et enseigné aux écoles normales de ben-aknoun et bouzaréah .Enseigner devrait etre une vocation!
    Un jour répondant à un ministre de l’éducation en presence de la délégation,j’ai tenu ces propos;
    « un marchant de pommes de terre a plus d’égart qu’un professeur! »
    Lorsque j’ai ternimé par un abandon de poste en 1990,je percevais un salaire de 3290 dinars avec 4 enfants à charge !! équivalent je dis bien de 32,90 euros !! Et dire
    qu’en 1985 à PARIS on m’avait proposé
    un salaire de 17000 FF avec logment compris.
    En somme le meilleur salaire que l’on peut avoir est celui de la conscience tranquille !
    Le silence remplace tous les maux sans les mots…
    Au passage c’est en connaissant SOUGGUER que cette espace est tombé sous mes yeux et en particulier à notre cher ami EL KEBICH
    TALBI artiste peintre ALGER

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...