RSS

Archive | 16 avril 2009

Citation

16 avril 2009

Commentaires fermés

Jeudi 16 Avril 2009 20h00mn 32s « alia mostefaoui » Citation Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. Franklin, Benjamin

Lire la suite...

« un remède de bonne femme »

16 avril 2009

Commentaires fermés

« un remède de bonne femme »   Question : Le mot « romano » est-il un mot argotique, raccourci de « romanichel » ? http://www.ahlabellelangue.com/p3.php

Lire la suite...

 » A la queue leu leu »

16 avril 2009

Commentaires fermés

 » A la queue leu leu » Origine : Il faut d’abord savoir que « leu » signifiait loup autrefois et que les loups quand ils attaquent se mettent l’un derrière l’autre. On pourrait dire : à la queue du loup le loup. Et voilà, l’expression est née !

Lire la suite...

« Tirer à hue et à dia »

16 avril 2009

Commentaires fermés

Où va-t-on quand on est tiré à hue et à dia ?

Lire la suite...

C’est la fin des haricots »

16 avril 2009

Commentaires fermés

  C’est la fin des haricots »   Signification La fin de tout.  

Lire la suite...

L’origine du mot « guillemet »

16 avril 2009

Commentaires fermés

 l’origine du mot « guillemet » que l’on trouve évidemment dans l’expression « mettre entre guillemets » et qui désigne ces deux petites apostrophes placées lors d’une citation par exemple ? Réponse : Ce signe de ponctuation a été créé par l’imprimeur Guillaume au XVIIe siècle pour remplacer les deux virgules que l’on plaçait auparavant pour indiquer une citation. […]

Lire la suite...

Prendre des mesures très rigoureuses

16 avril 2009

Commentaires fermés

Prendre des mesures draconiennes »   Signification   Prendre des mesures très rigoureuses.   Origine  

Lire la suite...

 » tenir la dragée haute »

16 avril 2009

1 Commentaire

Signification: Faire sentir son pouvoir à quelqu’un. Faire longtemps attendre quelqu’un et ne lui procurer qu’une petite quantité de ce qu’il attend.

Lire la suite...

Poil de Carotte

16 avril 2009

Commentaires fermés

Jules RENARD (1864-1910) Poil de Carotte 1. Grand frère Félix et Poil de Carotte travaillent côte à côte. Chacun a sa pioche. Celle de grand frère Félix a été faite sur mesure, chez le maréchal-ferrant, avec du fer. Poil de Carotte a fait la sienne tout seul, avec du bois. Ils jardinent, abattent de la […]

Lire la suite...

Mon frère

16 avril 2009

Commentaires fermés

Pierre LOTI (1850-1923) Mon frère 1. Grand, maigre de la maigreur des antiques, avec les bras musculeux, le col et la carrure d’un athlète, l’ensemble du personnage donnant le sentiment de la force tranquille et légèrement dédaigneuse. Le visage incolore, sous une couche uniforme de hâle brun, je ne sais quoi de breton qui ne […]

Lire la suite...

La Mort et le Malheureux

16 avril 2009

Commentaires fermés

Jean de La FONTAINE (1621-1695) Fables La Mort et le Malheureux Un malheureux appelait tous les jours La mort à son secours. « O mort, lui disait-il, que tu me sembles belle ! Viens vite, viens finir ma fortune cruelle. » La mort crut, en venant, l’obliger en effet. Elle frappe à sa porte, elle […]

Lire la suite...

La confession d’un enfant du siècle

16 avril 2009

Commentaires fermés

Alfred de MUSSET (1810-1857) La confession d’un enfant du siècle Alors s’assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse. Tous ces enfants étaient des gouttes d’un sang brûlant qui avait inondé la terre ; ils étaient nés au sein de la guerre, pour la guerre. Ils avaient rêvé pendant quinze ans des neiges de Moscou […]

Lire la suite...

Essais, De l’amitié

16 avril 2009

Commentaires fermés

Michel Eyquem de MONTAIGNE (1533-1592) Essais, De l’amitié Au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitié, ce ne sont qu’accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité, par le moyen de laquelle nos âmes s’entretiennent. En l’amitié de quoi je parle, elles se mêlent et se confondent l’une en l’autre, d’un mélange […]

Lire la suite...

Essai sur la liberté

16 avril 2009

Commentaires fermés

Marie d’AGOULT (1805-1876) Essai sur la liberté Les lois qui retiennent le sexe féminin dans l’asservissement ou l’infériorité sont des lois inintelligentes, restes de la barbarie. La femme, qui par suite de ces lois, est demeurée astreinte à un régime mental inférieur, n’a pu être épouse et mère qu’imparfaitement. Des maux incalculables sont nés de […]

Lire la suite...

L’éducation sentimentale

16 avril 2009

Commentaires fermés

Gustave FLAUBERT (1821-1880) L’éducation sentimentale 1. M. Frédéric Moreau, nouvellement reçu bachelier, s’en retournait à Nogent-sur-Seine, où il devait languir pendant deux mois, avant d’aller faire son droit. Sa mère, avec la somme indispensable, l’avait envoyé au Havre voir un oncle, dont elle espérait, pour lui, l’héritage; il en était revenu la veille seulement; et […]

Lire la suite...

Epigrammes et poèmes

16 avril 2009

Commentaires fermés

Clément MAROT (1496-1544) Epigrammes et poèmes D’Anne qui lui jeta de la neige   Anne par jeu me jeta de la neige Que je croyais froide certainement ; Mais c’était feu, l’expérience en ai-je, Car embrasé je fus soudainement.       Puisque le feu loge secrètement Dedans la neige, où trouverais-je place Pour ne brûler point […]

Lire la suite...

Le discours de la méthode

16 avril 2009

Commentaires fermés

René DESCARTES (1596-1650) Le discours de la méthode 1.Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée: car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. En quoi il n’est pas […]

Lire la suite...

Le diable amoureux

16 avril 2009

Commentaires fermés

Jacques CAZOTTE (1719-1792) Le diable amoureux Après dîner, on propose une promenade à pied vers les mines de Portici. Nous sommes en route, nous arrivons. Ces restes des monuments les plus augustes écroulés, brisés, épars, couverts de ronces, portent à mon imagination des idées qui ne m’étaient pas ordinaires. «Voilà, disais-je, le pouvoir du temps […]

Lire la suite...

Le Cid

16 avril 2009

Commentaires fermés

Pierre CORNEILLE (1606-1684) Le Cid   II faut venger un père et perdre une maîtresse. L’un m’anime le coeur, l’autre retient mon bras. Réduit au triste choix ou de trahir ma flamme, Ou de vivre en infâme, Des deux côtés mon mal est infini. Dieu, l’étrange peine ! Faut-il laisser un affront impuni ? Faut-il […]

Lire la suite...

Le bossu

16 avril 2009

Commentaires fermés

Paul FÉVAL (1816-1887) Le bossu 1. Ce devait être un bossu de beaucoup d’esprit, malgré l’extravagance qu’il commettait en ce moment. Il avait l’oeil vif et le nez aquilin. Son front se dessinait bien sous sa perruque grotesquement révoltée, et le sourire fin qui raillait autour de ses lèvres annonçait une malice d’enfer. Un vrai […]

Lire la suite...
1234

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...