RSS

L’homme qui plantait des arbres

20 mars 2009

1.Lu pour vous

Titre : L’homme qui plantait des arbres

[Photo Giono]auteur Jean Giono

Biographie :

Jean Giono naît à Manosque, le 30 mars 1895 dans une famille modeste. Son père, Jean-Antoine Giono, est un cordonnier, libertaire, autodidacte, généreux, que son fils évoquera dans Jean le Bleu. La famille paternelle restera d’ailleurs entourée d’une aura un peu mythologique, en particulier le grand-père Giono, dont l’image qu’il s’en fait à travers les récits de son père inspirera l’épopée d’Angelo, le hussard sur le toit.

Sa mère, Pauline Pourcin, dirige fermement son atelier de repassage. C’est elle qui tient les cordons de la bourse.



Mis à part pour quelques voyages, Giono ne quittera que très rarement sa ville natale. Elle sera évoquée dans plusieurs textes (Manosque-des-Plateaux en particulier).

En 1911, Giono doit quitter le collège, en seconde, pour travailler et contribuer à la vie de la famille. Il devient employé de banque à Manosque. La banque sera son cadre de travail jusqu’à la fin de 1929, année de la publication de Colline et de Un de Baumugnes.

Ces années à la banque lui permettent d’abord de s’offrir quelques livres, les moins chers, ceux de la collection Classique Garnier. Il découvre ainsi L’Iliade, les tragiques grecs.

Fin 1914, Giono est mobilisé. En 1916, il participe aux combats, batailles de Verdun, du Chemin des Dames, du Mont Kemmel où il est légèrement gazé aux yeux. Il découvre l’horreur de la guerre, les massacres, un choc qui le marque pour le reste de sa vie. Il évoquera cette douloureuse expérience dans Le Grand troupeau, ainsi que dans ses écrits pacifistes des années 30.

De retour de la guerre, en 1919, Giono retrouve Manosque et son emploi à la banque.

Il perd son père en avril 1920; épouse élise Maurin en juin.

Elzéard Bouffier est le personnage de fiction principal du roman L’homme qui plantait des arbres, écrit par Jean Giono.

Elzéard Bouffier

Personnage de L’homme qui plantait des arbres

OrigineFrançais

GenreMâle

Activité(s)Berger

Créé parJean Giono

Roman(s)L’homme qui plantait des arbres

1. Histoire du personnage

Elzéard Bouffier est un berger qui plante inlassablement des milliers d’arbres durant presque quarante ans dans sa région des Alpes provençales, entre Banon et Vergons. Son reboisement va totalement transformer sa région auparavant désertique en un agréable lieu de vie. Même si beaucoup de lecteurs ont pu penser le contraire, c’est un personnage de fiction. Giono fait d’Elzéard Bouffier un personnage au caractère exceptionnel, à la fois généreux, solitaire, paisible et sûr de lui. Ce personnage constitue une sorte de mythe et de modèle pour de nombreux écologistes à travers le monde.

2.

Résumé

L’auteur raconte comment, au hasard d’une promenade en Haute-Provence, il a rencontré Elzéard Bouffier, un vieux berger solitaire et taciturne qui reboise une terre désolée en plantant chaque jour des glands soigneusement sélectionnés. Le courage et la détermination de cet homme d’exception ont permis la revitalisation d’une région devenue totalement aride et inhospitalière. Les illustrations originales du livre regroupent certaines scènes du film éponyme qui a valu un Oscar à Frédéric Back ainsi que de nombreux autres grands prix internationaux

Impressions personnelles des élèves de cm1 cm2


 

J’ai aimé cet homme parce qu’il était soigneux et a fait revivre le village en plantant des arbres.

J’ai été très touchée de voir qu’un seul homme pouvait faire une forêt. Je trouve qu’il a de l’amour, de la passion.

J’aime ce livre parce qu’il est généreux. Il donne l’eau, la vie aux villages.

Elzéard Bouffier est étonnant car il ne s’occupe pas de lui, il n’est pas égoïste.Il plante tout seul une forêt. Ce livre donne plein d’émotion.

J’ai trouvé que c’était très très bien, mais j’ai trouvé trop court. C’est étonnant qu’il ait continué sa tâche malgré l’adversité. Il ne voulait ni gloire ni argent.Il voulait rendre la paix.

Au début du livre, il y avait un village abandonné. Ensuite, un homme seul avec son chien et ses moutons, essayait de planter une forêt de chênes, de hêtres et de bouleaux. A la fin du livre, on vit une transformation. Le village fut reconstruit.Les gens qui allaient habiter ici, allaient vivre une nouvelle vie.

C’était un livre très réaliste, il montrait la générosité d’Elzéard Bouffier. C’était un livre très émouvant. Et le film était aussi bien que le livre, car il m’a mieux fait comprendre le livre.

C’est l’œuvre d’un dieu qui est faite par un homme. Il n’a pas de récompense, pas de salaire et fait revivre la région avec amour sans profiter du bonheur qu’il a créé. Pourtant il a trouvé un sacré moyen d’être heureux ! Le livre était trop court.

Elzéard Bouffier est un homme de confiance. Il vit en paix loin des squelettes de villages et des querelles. J’ai aimé la générosité de cet homme.

Cet homme est un bon citoyen de la nature, et j’adore ça. Des hommes comme ça tous les jours on en demanderait.

 

J’ai pensé que ce livre donnait un exemple au monde entier. On voit que les arbres c’est important. J’ai ressenti que je vivais la même émotion qu’Elzéard Bouffier. Ce film n’était pas comme les autres. J’avais l’impression que c’était vrai.

J’ai aimé ce livre car j’adore la forêt et les animaux mais je l’ai trouvé trop court. J’ai ressenti que l’homme était bon et voulait faire revivre son pays. J’ai mieux compris avec le film qui était beau. Ce qui est étonnant c’est qu’Elzéard Bouffier ne pensait pas à lui, il pensait aux autres personnes à venir.

J’ai aimé la générosité de cet homme, il a travaillé dur. Mais je n’ai pas aimé la sécheresse et la mort.

Elzéard Bouffier est un homme qui n’a aucun défaut. Le village détruit se reconstruit et revit grâce à un seul homme.

Ce livre m’a intéressée. Il plantait des arbres, c’était super car il faisait revivre la forêt. Le film était magnifique.

J’ai tout aimé, le film et le livre. Il plantait les chênes sans que personne ne le remarque. A la fin, il avait planté une forêt entière.

J’ai aimé ce livre parce que j’aime la nature. Elzéard travaillait. Il était bon, soigneux, obstiné, méticuleux.

J’ai trouvé un homme à part : Elzéard. Il essaie de donner la joie en plantant des arbres. Il est étonnant, car il est seul, silencieux et ne cherche pas l’argent.

J’ai aimé ce livre, mais je l’ai trouvé trop court et la mort d’Elzéard Bouffier un peu trop subite. A part ça, je n’oublierai pas ce livre parce que j’adore les arbres et la nature.

J’ai aimé ce livre car Elzéard Bouffier était généreux et plantait une forêt sans se faire remarquer, mais je l’ai trouvé trop court.

Le livre était magnifique, on se croirait réellement dans le paysage. On vit le livre, on rencontre des personnages. Les illustrations étaient très belles. Je ne l’oublierai jamais. J’aimerais avoir le livre.

J’ai aimé ce livre car un homme très généreux a donné la vie, l’eau et l’espoir.

Je ne vais jamais oublier ce livre. Elzéard Bouffier m’a étonné. C’est impressionnant.

J’ai trouvé ce livre extraordinaire, mais trop court. Elzéard Bouffier était gentil, travailleur et généreux.

J’ai aimé ce livre parce qu’il montrait la générosité d’Elzéard Bouffier. On apprenait ce qu’un homme pouvait faire tout seul. Il le faisait pour rendre la vie plus heureuse. Je n’oublierai pas ce livre.

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...