RSS

Georges Guynemer

26 février 2009

Non classé

Petites histoires de cancres

Jeudi 26 Février 2009 19h07mn 19s


Il voulait être aviateur dans l’armée de l’air. En santé précaire et trop mauvais, l’armée ne le voulait pas…
Georges est un élève maigre. Il est assez dissipé en classe et possède un fort caractère. Il aurait même giflé un professeur au lycée. Il se passionne pour l’aviation et c’est tout naturellement qu’il aspire à devenir pilote dans l’armée de l’air. Une fois sa scolarité terminée, Georges se présente à la caserne la plus proche pour préparer son service militaire et s’engager ensuite dans l’armée de l’air .



Les médecins militaires, eux, ne sont pas du même avis : comment ce jeune homme à faible corpulence, rachitique, constamment gêné par des problèmes de santé, peut servir dans l’armée ? « Il va se faire mal, il n’est même pas capable de tenir sur une course à pied d’un kilomètre », s’exclame un capitaine de caserne. Les médecins militaires déclarent Georges inapte au service militaire!!

Ça commence mal ! Qu’à cela ne tienne, Georges insiste et fait le siège pour rentrer à l’armée de l’air. Il use même de l’influence de quelques connaissances de personnes bien placées. Finalement il bénéficiera d’un petit coup de pouce et, malgré son inaptitude, il sera accepté sur une base, mais seulement comme mécanicien.

C’est déjà un pas mais l’objectif n’est pas vraiment atteint, et Georges, lui, veut piloter. Pourtant il devra se satisfaire de tâches plutôt ingrates comme les corvées de quartiers, les transports de bidons de pétrole et surtout regarder des jeunes de son âge s’envoler dans leur avion. Il ne tient plus, il ne peut rester dans cette situation, Georges fait de nouveau le forcing pour être pris comme élève pilote.

…..Au bout de quelques mois et à force d’insistance, il parvient à intégrer (illégalement) un groupe de jeunes apprentis aviateurs. Ça y est ! À 20 ans, Georges aurait-t-il atteint son rêve? Rien n’est moins sûr, c’est même plutôt un cauchemar car l’apprentissage de Georges comme pilote est un véritable désastre.

Au début des entraînements il rate deux atterrissages. Il lui arrive de casser plusieurs appareils. Les formateurs sont excédés : Comment ce sous-doué du manche à balai peut-il encore rester ici ?! Face à ses camarades il se taille la jolie réputation de « bousilleur d’avions ». Son moniteur en prend même peur et crie au casse-cou : « trop de confiance en lui, folie, veine fantastique ! ».

Devant l’absence de tout progrès et la quantité d’appareils envoyés en réparation, l’avis des instructeurs est établi : ce garçon ne comprend décidément rien aux rudiments du pilotage. Georges est menacé de se faire exclure purement et simplement de l’école de l’Armée de l’air. Mais la chance veut qu’un de ses instructeurs le soutienne. Soutien insensé pour d’autres : « Et s’il se tue ou il tue quelqu’un ?! », s’inquiètent les formateurs de l’armée.

Pourtant même si les débuts de Georges comme aviateur ont été très laborieux, l’instructeur aura bien raison : après avoir été l’apprenti pilote cancre, Georges Guynemer deviendra un grand as de l’aviation française. Son sens tactique, sa capacité exceptionnelle à manier un avion (alors que peu de temps avant l’Armée voulait le renvoyer) feront de Georges Guynemer un véritable héros durant la première guerre mondiale et un modèle de bravoure et de génie pour ses compagnons d’armes. Beau destin pour un cancre

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...