RSS

Vaste est la prison d’Assia Djebar

16 février 2009

1.Lu pour vous

vasteestlaprison.jpegLundi 16 Février 2009 19h57mn 38s

 

 

 


Vaste est la prison
d’Assia Djebar
Ce roman est composé de plusieurs volets et l’écriture en est le personnage principal. Elle court d’un récit à l’autre et donne la parole à des femmes muselées par des siècles de mutisme, déchiffre des écritures non identifiées sur une stèle de cimetière. Qu’elle raconte les femmes entre elles au hammam, ou la femme seule,

face à l’homme, essayant de le convaincre de son innocence alors qu’elle ne fait que déclencher son agressivité, Assia Djebar reste soucieuse de la femme et du style. Ses personnages surgissent de loin. Thomas d’Arcos vécut en 1630 en Tunisie, comme esclave pris dans une galère et son histoire, belle à couper le souffle, rebondit de siècle en siècle, des Borgia jusqu’à l’actuel Vatican. Il y a là matière à faire un best-seller. L’héroïne du premier récit, est-ce l’auteur elle-même, semble arriver d’un passé lointain. Une femme d’âge mûr raconte une passion de jeunesse et c’est aussi pudique, aussi déchirant que l’histoire de La Princesse de Clèves.

Résumé

Ces quatre oeuvres ont en commun des thèmes que l’on retrouve dans les quatre livres de manière plus ou moins développée : l’écriture, l’histoire, les femmes…, des thèmes à chaque fois liés par la narration. Notre oeuvre, vaste est la prison et le quatrième livre de ce quatuor.
Elle illustre au mieux les thèmes et réflexions du quatuor, en développant l‘histoire personnelle d‘une narratrice et en la liant à celle d’autres personnages. C’est peut-être aussi le livre le plus difficile à lire et à comprendre du point de vue de la structure. Au début, on a l’impression de ne pas avoir de connections entre les parties, ce qui déstabilise le lecteur. La feuille que nous avons distribuée vous montre cette structure, que nous étudierons au cours de l’exposé.

Dès lors on pourra se demander en quoi les différents personnages vont-ils permettre la liaison entre les différentes parties et même en justifier l’enchaînement, par le rapport qu’ils entretiennent avec le principe de construction identitaire de l’œuvre?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Vaste est la prison d’Assia Djebar”

  1. Nadia Dit :

    Ca serait pas possible de voir l’article qui explique quelle est la liaison entre les parties et les différents thèmes développés ?

  2. kone idrissa Dit :

    pouvez vous m’indiquer de maniere selective les themes developpes dans vaste est la prison?

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...