RSS

HAREZ AOUICHA

14 février 2009

1.POESIE

Poesie Populaire Algerienne

Samedi 14 Février 2009 18h01mn 00s


HAREZ AOUICHA

Le cerbère de Ouicha
Auteur: Cheikh el-Hâdj Ben Qoraïchi
Interprète: Hâchemi Guerouâbi

Istikhbâr :


Grâces, grâces! Dieu Seul dispense la richesse ;
j’en appelle à Toi, ô mon Seigneur.
matla :
Que faire ? quel stratagème choisir ? Quelle ruse efficace opposer
à ce cerbère érudit du Hidjâz, venu au Maroc par désir de parade ? Il connaît, ô esprit vif, l’art de la navigation des Romains hostiles, instruit par tant de sages et de savants en astrologie,
courageux et plein d’audace, bien informé sur les ruses des femmes, buveur invétéré, et attiré par la compagnie des jeunes filles,
la passion de sa vie. Il parcourut le monde,
visitant villes et villages, à la recherches d’une gazelle.
Dès son arrivée à Azemour, il rencontra une fille élégante.
Vierge, superbe et gracieuse, jouant du luth
et chantant à faire chavirer [les cœurs ]
des mélodies sur un mode Higaz syrien, elle surpassait toutes les autres gazelles :

Lorsque le cerbère arriva, pétri!! de ruses, les envieux la lui vendirent
car ils me jalousaient cette perle tant convoitée.!
Le cerbère l’encercla de gardes en son palais,
élut domicile entre rivière et mer et s’appropria sa beauté.
La superbe gazelle le fascinait: il était conquis par sa beauté souveraine
qui l’avait soumis. Il plaça des gardes aux accès!.
refrain :
Ah! Qui voudra écouter ce qu’il advint entre l’amant,
Ouicha et le cerbère, cet érudit du palais ?!
machhad :
Grâces, grâces! Dieu seul dispense la richesse ;
j’en appelle à Toi, ô mon Seigneur.
Que faire ? Quel stratagème choisir ? Quelle ruse efficace lui opposer ?
Le diadème de Beauté s’en est allé
et je suis sans nouvelles d’elle depuis sept jours.
Mais voici qu’un messager se présente à moi
avec de bonnes nouvelles de la gazelle :

toujours au palais!! chez cet érudit arrivé au Maroc au point du jour ;
il l’enferme en son palais, subjugué par sa beauté,
sa chevelure, ses grains de beauté, ses yeux à l’iris noir et sa bouche…
Je lui dis, agacé: « Tous mes amis sont des aigles
mais notre vision diffère sur la plus majestueuse des jeunes filles
car, je l’admire, moi, lorsqu’elle lui accorde
quelques faveurs en le tourmentant,
lui montrant ainsi de quoi sont capables les Marocains. »
J’ôtais la djellaba pour endosser l’habit de Qadi ;

c’était une éloquente poétesses du Maroc,
jeune fille de dix-huit printemps.
C’était une belle adolescente déjà coquette.
Elle avait grandi dans mon intimité ;
toujours à mes côtés, elle ne pouvait se passer de moi.

Site Web:

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “HAREZ AOUICHA”

  1. sandrine Dit :

    merci mes amis c’est beau votre blog, bonne continuation :)

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...