RSS

TEHERT -UN SIECLE DE LUMIERES :

9 février 2009

Non classé

 

 

Lundi 9 Février 2009 19h38mn 11s

 

 

 


UN SIECLE DE LUMIERES :

La famille des Rostomides était une famille de savants. Parmi les disciplines qu’elle pratiquait figuraient les sources du droit, le droit, les commentaires, la controverse religieuse, l’hérésiologie, la lexicographie, la grammaire, l’analyse grammaticale, la rhétorique et la science des astres.

Abu Zakariya nous raconte l’anecdote suivante :  » Nous avons appris que l’un d’eux dit un jour :  » A Dieu ne plaise qu’il se trouve parmis nous une servante qui ignore la mansion où se trouve la lune ». ……  » Une nuit, Abdel Waheb veilla avec sa sœur pour étudier en même temps qu’elle les problèmes de quottes parts des héritiers. Quand le jour se leva, ils avaient calculé les héritages des gens d’orients et d’occident.

Grande était la sagesse des ces savants imams :  » La renommée de Abderrahamne Ibn Rostom est arrivée jusqu’aux gens de Bassorah par l’intermédiaire des musulmans membres de la secte. Ils lui envoyèrent trois charges d’objets précieux. Quand leurs envoyés arrivèrent à Tahert, ils se mirent à demander la maison du commandement, après avoir laissé les charges en dehors de la ville. Lorsqu’on leur eut indiqué la maison, ils s’y rendirent. Or l’imam était au sommet du bâtiment en train de réparer la terrasse et, au-dessous de lui, un esclave lui passait du mortier. Ils demandèrent à l’esclave de lui introduire; celui-ci ne répond pas, convaincu que l’imam avait entendu leur demande. Il lui dit en effet :  » fais-les attendre un peu « . Il descendit du mur, se lava pour faire disparaître les traces de mortier que portait son corps, puis les fit introduire. Ils entrèrent, il leur rendit leur salut et plaça devant eux quelques morceaux de pain sur lesquels il versa du beurre contenu dans une petite outre. Quand ils eurent mangé, ils lui demandèrent la permission de se concerter; il la leur accorda; ils discutaient entre eux et tous furent d’accord pour dire qu’il leur plaisait de lui offrir leurs cadeaux.

Quand les charges furent présentées, il demanda avis à ces compagnons, ceux-ci lui conseillèrent de les prendre pour partager entre les musulmans pauvres les armes et les approvisionnements. Il le fit en présence des ces envoyés.

Ils admirèrent son mépris de ce bon monde et son aspiration à l’autre monde, le reconnurent pour imam et demeurèrent en liaison avec lui en lui écrivant et en prenant ses avis

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...