RSS

Algérie : un système éducatif en mouvement

8 février 2009

Non classé

lefranaisdanslemonde.jpgAlgérie : un système éducatif en mouvement


De grandes réformes sont en cours dans le système éducatif algérien depuis la rentrée 2003. Le français en aura sa part. Tour d’horizon.

 

Novembre-décembre 2003 – N°330




 
   


La rentrée scolaire 2003, effectuée en Algérie le 13 septembre, a vu l’ajout d’une année dans le cycle moyen, dont la durée sera de quatre années au lieu de trois. Par ailleurs l’introduction de l’enseignement de la langue anglaise se fait dès la 1ère année moyenne (au lieu de la 2è), et ce à raison de 3 h. par semaine. Une place plus importante est accordée à l’enseignement du tamazight (le berbère). Dans le cycle primaire, de nouvelles matières sont introduites : éducation scientifique et technologique, musique, dessin.
Enfin, à partir de l’année scolaire 2004-2005, l’introduction de l’enseignement de la langue française se fera dès la 2è année du cycle primaire alors qu’auparavant l’élève commençait son apprentissage du français en 4è année primaire. Par ailleurs, un nouveau manuel de français sera mis à la disposition des élèves de la 1ère année du cycle moyen dès le début de la présente année scolaire…

Propositions, débats et décisions

Tous ces changements sont consécutifs aux travaux d’une Commission nationale pour la réforme de l’éducation, qui a été installée officiellement en mai 2000 par le président de la République algérienne. Sa mission essentielle consistait à évaluer le système éducatif dans tous ses paliers et de proposer sa refonte totale : principes généraux, objectifs, stratégies et échéanciers de mise en œuvre graduelle de la nouvelle politique éducative…
Les 160 membres de cette Commission (universitaires, professeurs, linguistes, psychologues, inspecteurs de l’éducation…) ont été désignés, selon le décret présidentiel, en raison de leur compétence, de leur expérience et de l’intérêt qu’ils portent au système éducatif. Parmi les quatre vice-présidents de cette Commission, il est utile de noter le nom de Khalida Toumi, actuelle ministre algérienne de la culture et de la communication.
Au sein de la Commission, on a retrouvé les polarisations politiques qui existent sur la scène algérienne entre « arabo-islamiques » et « modernistes » ; partisans de la langue arabe et ceux qui considèrent que le système éducatif national a fait le lit de l’islamisme, ceux qui, au nom de l’appartenance civilisationnelle, suspectent les « modernistes » de vouloir faire de l’école algérienne un « appendice du système éducatif français »…
Un rapport général qui devait servir de base à la refonte du système éducatif a été déposé en 2001 par la Commission nationale pour la réforme de l’éducation sur le bureau du président de la République, qui l’a soumis, à son tour, aux deux chambres parlementaires. Après son adoption (avec des amendements), le ministère de l’éducation nationale s’est engagé à donner le coup d’envoi de la réforme du système éducatif dès la rentrée scolaire 2003.
De nouveaux programmes ont donc été mis en place en 1ère année primaire et moyenne lors de la rentrée scolaire 2003. Avec l’application de ces programmes, l’on voit aussi l’introduction de nouveaux manuels scolaires dans ces deux années. Des manuels confectionnés aussi par des éditeurs privés alors qu’auparavant, cette tâche était dévolue à un seul organisme étatique : l’IPN (l’Institut Pédagogique National). L’innovation en la matière consiste en la levée du monopole de l’État sur le livre scolaire. Compte tenu de l’importance de ce créneau, l’heure, aujourd’hui, est à la concurrence entre les différents intervenants (Casbah, Chihab, Libris, Sédia, ONSP, ENAG).

Arracher l’école à son anachronisme

De manière générale, le système éducatif algérien est toujours régi par l’ordonnance n°76/35 du 16 Avril 1976 portant organisation de l’éducation et de la formation. Ce texte législatif définit clairement la place qui doit être réservée à l’enseignement de la langue française dans le système éducatif algérien : « Le français défini comme moyen d’ouverture sur le monde extérieur doit permettre à la fois l’accès à une documentation scientifique d’une part mais aussi le développement des échanges entre les civilisations et la compréhension mutuelle entre les peuples ».
Cette ordonnance a longtemps été décriée par maints pédagogues qui pensent que ce n’est pas en fonctionnant selon des normes obsolètes que l’école sera arrachée à son anachronisme. D’ailleurs, depuis quelques années, l’on assistait à un recul du niveau général de scolarisation à l’école fondamentale et au foisonnement d’écoles privées, qui ont vite pris conscience de la fonction vacante de l’école algérienne… Ces signes avant-coureurs étaient annonciateurs d’un déphasage du système éducatif par rapport à la réalité. Ils corroboraient également l’idée de reconduire la formation (et les diplômes qui la sanctionnent) vers une approche plus professionnelle et pragmatique. Une réforme était nécessaire. Elle est en cours.


Ali Benmesbah, Inspecteur de l’éducation nationale (Algérie)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...