RSS

Connaissez-vous les TICE ?

1 février 2009

B.R.Djamel

elwatan.png Edition du 25 novembre 2006

L’info. au quotidien

Actualités

- Connaissez-vous les TICE ?

Ce jeudi 23 novembre a vu l’Ecole normale de Bouzaréah renouer avec la nostalgie du temps jadis. L’époque ancienne où les instituteurs égayaient les salles de classes, les couloirs bordés de colonnes et les espaces verts. Cet endroit mythique est un livre d’histoire vivante. Ses moindres recoins sont autant de pages qui nous renvoient l’image émouvante de ces pionniers de l’école algérienne anciens pensionnaires des lieux. Hommage furtif à nos aînés : une rencontre pédagogique a été animée par trois jeunes instituteurs venus de Tiaret où ils exercent. Les invités ont eu droit à une démonstration de savoir-faire pédagogique exécutée avec brio.

MM. Mohammed Azzouz, Rabah Benmesbah et Rabah Benali nous ont fait part de leur expérience dans la pédagogie du projet avec utilisation des nouvelles technologies. La particularité de leur démarche repose sur le caractère ludique et varié des propositions d’activité offertes à leurs élèves. Des activités qui déclenchent l’appétit et stimulent l’envie d’apprendre. L’approche par la découverte est privilégiée en ce sens où l’élève s’implique dans la situation d’apprentissage et en devient acteur principal. Cette approche s’appuie sur des supports variés : imagiers, cassette audio, maquette d’un mini zoo, tableau de sons. Autant d’auxiliaires didactiques qui sont sortis droit de l’imagination créative de ces enseignants. Ils les ont conçus et confectionnés avec les moyens modestes dont ils disposent aidés en cela par leurs élèves et leurs parents. Comme quoi « quand l’enseignant veut, il peut ». Ces maîtres ont cherché à intégrer dans leur pratique de la classe l’outil informatique et les Technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (TICE). L’outil multimédia permet, grâce notamment à Internet, la découverte d’une multitude de textes qui peuvent servir de référence aux enfants. Il permet également de visualiser les travaux réalisés, de les enregistrer puis de les rediffuser lors des séances d’évaluation collectives ou individuelles. Au cours de cette rencontre, des séquences filmées en classe ont été projetées. Elles ont été réalisées dans leurs écoles respectives situées dans les périphéries des villes de Tiaret et de Sougueur. Des établissements vétustes et démunis mais qui fonctionnent au rythme de l’engagement des équipes pédagogiques. Ce dont profitent les élèves tous issus de milieux défavorisés. Les images diffusées dans le documentaire nous les montrent pleins d’entrain et de motivation. Ils ont affiché des capacités d’assimilation étonnantes. Ils étaient beaux à voir dans les exercices en langue française. Des saynètes de marionnettes, des chansons, des dialogues mimés : tout une panoplie de performance dans la langue de Voltaire. Dans un album illustré de photos d’élèves de 4e année primaire, on pouvait lire, rédigée dans une graphie quasi-parfaite la fiche d’identité de chacun d’entre eux : une prouesse à faire rougir des adultes ou des étudiants d’université. « Cette après–midi passée à l’Ecole normale de Bouzaréah nous a requinqués, ici à Alger ce ne sont pas les moyens qui manquent. On peut donc réaliser de belles choses. » Ainsi a conclu une institutrice algéroise émerveillée par la belle prestation de ses collègues tiaretis. L’assistance a demandé à ce que de tels échanges soient plus fréquents. Un souhait partagé par les membres de l’Association des enseignants de la wilaya de Tiaret, initiatrice de ce rendez-vous insolite dans un paysage scolaire algérien des plus amorphes.


Par Ahmed Tessa

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...