RSS

Que faire si votre productivité baisse après le déjeuner ?

31 janvier 2009

Non classé

Samedi 31 Janvier 2009 18h38mn 03s


Que faire si votre productivité baisse après le déjeuner ?

———————————————————-

Faites-vous partie de ces personnes qui se sentent moins
efficaces en début d’après-midi ? Qui se sentent
somnolentes après le déjeuner ?

Bien sûr, l’idéal – et le plus agréable – serait de
faire une bonne sieste mais, malheureusement nos bureaux
et nos horaires sont rarement aménagés pour cela.
Malgré tout, vous pouvez peut-être vous accorder une
relaxation de 5 à 10 minutes dans votre fauteuil.

Si même cela est impensable, voici quelques conseils :

**Gardez le travail stimulant et intéressant pour
l’après-midi**

Réservez les tâches plus ingrates à des moments où votre
énergie vous pousse et vous aide à abattre du travail.

**Déjeunez plus légèrement**

Vérifiez vos habitudes alimentaires: La digestion d’un
repas lourd (ou arrosé) demande de l’énergie et rend
somnolent. Toute cette énergie dispensée pour digérer
votre repas vous manque pour travailler.

**Arrangez votre environnement**

La lumière du soleil est-elle trop intense ?
Manquez-vous d’éclairage ? Fait-il trop chaud ?
L’air conditionné est-il bien réglé ?
Autant de détails qui peuvent agir sur votre forme.

**Rangez votre bureau**

Rien de plus décourageant que de se retrouver devant une
montagne de dossiers quand on est fatigué.
Débarrassez-vous de toutes vos paperasses le matin,
et gardez sur votre bureau uniquement ce qui vous est
nécessaire pour le travail de l’après-midi.

**Faites un check-up de votre santé**

Faites vérifier votre vue. Si les yeux fatiguent, cela
rejaillit sur l’ensemble de votre forme.

Peut-être êtes-vous anémique, manquez-vous de vitamines
ou de fer ?

Des problèmes de santé – mêmes mineurs – peuvent avoir
une grande influence sur votre bonne forme.

**Changez d’attitude physique**

Si vous travaillez beaucoup assis, trouvez-vous une
table haute ou un pupitre pour pouvoir lire, écrire,
ou penser debout. Cela vous offre une position
d’alternative qui permet de mobiliser d’autres muscles.

Lorsque vous êtes assis, surélevez un pied.
Glissez un gros livre ou un annuaire sous votre bureau,
et posez un pied dessus ; changez de pied de temps en
temps. C’est tout simple, mais tellement efficace !

Et si vous le pouvez… faites la sieste !

————————————————

5 secrets pour bien raconter une histoire drôle

————————————————

Pour faire rire un public, il ne suffit pas de
connaître une histoire drôle. Encore faut-il savoir la
raconter :

1. Apprenez et répétez-la. Il ne s’agit pas seulement
de vous entraîner à bien mémoriser votre histoire
et à bien connaître l’enchaînement des mots.
Vous devez savoir quels mots vous voulez mettre en
valeur, où et quels effets vous voulez obtenir, pour la
raconter de manière vivante.

2. Répétez jusqu’à ce que vous vous sentiez
parfaitement à l’aise en racontant votre histoire.
Le manque de confiance, les hésitations,
découragent les meilleurs auditeurs et minent vos effets.
Mettez-vous une image positive dans la tête.

Au lieu de vous faire de la suggestion mentale négative,
du style : « Ils ne vont pas trouver mon histoire drôle »,
ou pire « je n’ai jamais su raconter des histoires
drôles », imaginez votre public heureux de vous écouter
et riant de bon coeur.

3. N’annoncez jamais que vous allez raconter une histoire
drôle. Dire, par exemple « L’autre jour, il m’est arrivé
une histoire très drôle » diminue l’effet de surprise.
On rit moins bien sur commande que spontanément.

4. Faites une pause avant de balancer le « clou »
de l’histoire.

Créez une certaine tension, un suspens.
Préparez vos auditeurs. Ainsi ils seront prêts
à éclater de rire au bon moment !

5. Soyez bref ! Cette règle d’or de la communication
orale est valable ici aussi.

Et n’oubliez jamais de tester vos histoires au préalable.
Toutes les histoires ne sont pas adaptées à tous les
publics.

Méfiez-vous surtout à l’étranger. Ne racontez jamais des
histoires sur les habitudes ou les gens du pays dont vous
êtes l’hôte. Les indigènes peuvent rire de leurs
faiblesses mais jamais un étranger

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...