RSS

Les devinettes

26 janvier 2009

LITTERATURE

 

Corrigé de l’examen de rattrapage de Septembre 2005

 

1 – Ima Safia refuse de jouer aux devinettes car elle a peur que ses maîtres ne se réveillent de leur sieste. En outre elle voudrait se reposer elle aussi.

2 – Les devinettes font partie de la littérature orale et il faut faire preuve de subtilité pour les expliquer. Dans le cas de celle qui est proposée, on dit que cet animal porte sa maison sur son dos : elle ressemble à une meule mais elle ne moud pas. Elle possède une tête de serpent mais elle ne mord pas car c’est un animal pacifique. Elle plonge et nage mais n’est pas un poisson. Elle possède donc tous les attributs de la tortue qui est un reptile (donc le même ordre que le serpent) au corps protégé par une carapace qui lui sert d’abri.

 

Exemples d’énigmes :Un arbre dont les douze branches portent chacune trente rameaux – Chaque rameau produit cinq feuilles.

                                     - Quel est l’animal qui, le matin marche sur quatre pieds, sur deux à midi et sur trois le soir ?

                              

                                     - Comment expliquez-vous que mon père est mère et que mon frère est ma sœur ?

 

 

3 – Ima Safia ne veut plus jouer aux devinettes car elle se rend compte que Rahma ne fait preuve d’aucune intelligence dans le choix de ses réponses. Elle dit ce qui lui passe par la tête et fait preuve de sottise.

 

 

 

4 – Exemple de résumé : Le Fils du pauvre de Mouloud Féraoun.

Le fils du pauvre est l’histoire de Fouroulou Menrad (anagramme de Mouloud Féraoun) – de sa naissance à son entrée à l’école Normale de Bouzaréah – C’est une autobiographie « masquée » puisque le « je » qui s’énonce ne le fait pas sous l’identité de l’écrivain. Fouroulou, pénétrant dans l’univers de l’autre, laisse le narrateur raconter son histoire à sa place.

Deux parties composent ce roman dans lequel Fouroulou se souvient de l’attrait qu’exerçait sur lui la maison de ses tantes. Il décrit longuement leur travail d’artisanes, culture vivante de la Kabylie (tissage, poterie), leur douceur et leur vivacité.

Si l’école primaire n’est pas trop traumatisante, car vécue au village, l’entrée au collège de Tizi-Ouzou est la plongée brutale dans un autre univers : la réponse du jeune adolescent à cette agression est l’acharnement à réussir. Il sera admis au brevet mais ce dernier offrant peu de débouchés, Fouroulou réalisera son rêve lorsqu’il sera admis à l’Ecole Normale d’Instituteurs.     

FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

DEPARTEMENT DES LANGUES

DIVISION DE FRANÇAIS

 

                                                                                                                 MODULE : Littérature Maghrébine.

 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...