RSS

« Une plâtrée / ventrée (de nourriture) »

21 janvier 2009

Non classé

Mercredi 21 Janvier 2009 10h28mn 33s




[ EXEMPLE ]
« En sauce avec du vin, le mou ressemble à du lapin. On peut en prendre une plâtrée sans se ruiner. »
Clément Lépidis – La main rouge

[ EXPRESSION ]
« Une plâtrée / ventrée (de nourriture) »

[ SIGNIFICATION ]
Une grande quantité, une ration très abondante (de nourriture)

[ ORIGINE ]


Tout comme le contenu de la bouche est la bouchée, celui d’un tripot une tripotée ou celui d’une bande de seins une bande dessinée, le contenu d’un plat est, depuis le XVIIIe siècle, une platée, principalement pour désigner des aliments simples et rustiques, dont avec un sens un peu péjoratif.
Ce mot a rapidement fini par désigner familièrement une grande quantité, mais pas que de nourriture (« le prof nous a donné une platée de devoirs »).

Maintenant, prenez deux grandes assiettes.
Dans l’une, versez un peu brutalement le contenu d’une belle truelle de plâtre plus trop liquide, et dans l’autre le contenu d’une grande louche de purée de pommes de terre.
Est-ce que la platée de purée et la plâtrée de l’autre assiette n’ont pas, tant qu’on n’y a pas goûté, comme certaines similitudes, couleur exceptée ?

Une platée d’aliments farineux « bourre » l’estomac tout en étant pourtant peu nourrissante, comme pourrait l’être une plâtrée que l’on s’aviserait d’ingurgiter (la plâtrée étant la quantité de plâtre que l’on est en train de préparer).
C’est probablement ce genre de comparaison, la ressemblance des mots et le côté plaisant de l’expression qui y a fait utiliser le mot ‘platée’ au lieu de ‘plâtrée’ vers la fin du XIXe siècle.

Quant à la ‘ventrée’, c’est simplement la quantité contenue dans la ventre (l’estomac), avec un sous-entendu d’exagération, le ventre donnant l’impression d’être prêt à exploser.

[ EXEMPLE ]
Pour lire (peut-être) un exemple d’utilisation de l’expression du jour, voyez la rubrique ‘Exemple’ à cette page.

[ COMPLEMENTS ]

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...