RSS

Je lis ton livre

11 janvier 2009

B.R.Djamel, MAARADJI KHALED

J’ouvre ce  livre et je lis 

Ce  qui a été écrit et qui m’a surpris

je sens ta nitescence, ta limpidité

Equilibré, fidèle à ta pureté

Tu ne fais qu’aimer les choses et les êtres

Tu  les considères tous comme tes frères 

D’où as-tu appris tout ce que tu sais faire

Et tes jaloux ne feront que se taire

Je reprends le livre et je conclus 

Que  ces styles ne me sont  pas inconnus

En ma jeunesse je les ai beaucoup lus  

Certains événements je les ai même vécus

Regarde pour une fois  je t’en prie aussi  bas

Car nous sommes restés toujours là

Maintenant que nous sommes aussi las

Prends soin de ces jasmins et  de ces lilas

Je caresse le livre et je ressens

Ma nostalgie autant qu’enfant

Tu me projettes dans un passé

Où continuellement je défendais ma fierté     

Maintenant ,je vivote ,j’agonise mais je te lis 

Tu me donnes le sentiment du devoir accompli 

Tous nos rêves sont devenus réalité

Maintenant je peux vous quitter 

Maintenant que tu as tout éternisé

J’ai vite tout oublié

Je suis en toi ressuscité 

Et ainsi je continuerai à exister                                               

Je prends un autre livre 

Et je continue toujours à te lire

Je me sens revivre à travers ce style

Le jour est arrivé ,il faut que je file.                   

Il ne faut pas simplement lire

Il faut encore et toujours écrire

Sans omettre d’inculquer les valeurs

De cette adorable ville Sougueur                                                                         

Tu parles de ceux qui m’ont éduqués

Khaled t’a bien expliqué                                                                                 

Bendji t’a bien ressourcé

Saïd t’a tout  inculqué

Fadmiratrice t’a bien adapté

Nadefleurs t’a bien soigné

Fares  a su t’encourager 

Kada et Djamel Abid ont su  bien t’enseigner

 

Benmesbah Rabah

P.S Suite  au poème de Monsieur Maaradji Mohamed « Tiens ma plume »

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Je lis ton livre”

  1. A.B Dit :

    En fait de lecture,en jetant un coup d’oeil sur les archives de ce blog ,je tombe sur un texte où l’auteur s’interroge sur les
    raisons de l’abondon du livre par nos enfants et les algériens de manière générale.Je ne veux apporter aucun commentaire à cette analyse mais je voudrais le rassurer en lui disant que dans le CEM où j’exerce et où se trouve une bibliothèque de quelque trois mille volumes pas moins de 362 élèves tous niveaux confondus ont lu pour la seule moitié du premier trimestre de l’année scolaire en cours 453 livres(du conte au livre scientifique en passant par le livre religieux,d’histoire….) en arabe et en français et ce sans contrainte aucune ni pression de qui que ce soit.C’est plutôt à leur demande et pendant leurs heures creuses.
    J’espère que cette contribution servira à étoffer l’étude qu’il mène sur ce sujet en même temps qu’elle apportera une réponse à l’une des nombreuses questions relatives au manque d’intérêt pour la lecture du livre.

  2. maaradji khaled Dit :

    Ton beau poème,cher Djamel,
    M’émeut et c’est sensationnel.
    Te remercier,c’est trop peu!
    Tu m’es cher et j’en suis heureux.

    Quand l’émotion est grande,je perds mes plus beaux mots!

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...