RSS

Être mi-figue mi-raisin

10 janvier 2009

Non classé

Être mi-figue mi-raisin figue raisin
Définition

Être mitigé.


Origine

Cette expression vient d’une autre expression qui a évolué au fil du temps.

Au 14ième siècle, durant le carême, les figues et les raisins étaient les fruits secs préférés. Cela explique leur rapprochement dans une expression.

Au 15ième siècle, l’expression « moitié figue, moitié raisin » voulait soit dire « mêlé de bon et de mauvais », soit dire « tant bien que mal ».

Au 16ième siècle, l’expression « moitié figue, moitié raisin » était utilisée pour un partage équitable des tâches (l’un s’occupait de la figue et l’autre du raisin).

Au 16ième siècle, une autre origine apparaît, mais ce n’est pas confirmé. La figue a une connotation négative, de par sa ressemblance avec une fiente d’animal. La figue (désagréable) était alors opposée au raisin (savoureux).

Au 17ième siècle, l’expression « moitié figue, moitié raisin » signifiait « mitigé », qui est son sens actuel.

Au 18ième siècle, le mot « moitié » a été remplacé par « mi ».

———————————————————————————————-

A la fin du XVe siècle, on disait d’une personne ou d’une chose qu’elle était “mi figue – mi raisin“, pour signifier qu’elle avait à la fois du bon et du mauvais. Le rapprochement de ces deux fruits n’est pas anodin. La figue a en effet toujours eu une connotation négative. De plus, les figues et les raisins étaient les fruits que l’on mangeait lors du Carême ; les raisins ayant toujours été plus appréciés. D’un autre côté, on dit que les marchands de Corinthe qui transportaient les raisins secs y ajoutaient des figues. Depuis, cette expression reflète une situation ou une personne ambiguë.

http://www.linternaute.com/expression/langue-francaise/98/mi-figue-mi-raisin/

————————————————————————————————–

Encyclopédie des expressions

Mi-figue, mi-raisin

Être, en même temps, de bonne et de mauvaise humeur.
Qui présente simultanément deux sentiments ou deux caractères opposés.

Diverses origines sont attribuées à cette phrase:

L’une d’entre elles suppose que cette expression âgée a traversé les temps en subissant de multiples modifications:

  • Au XIV siècle, les figues et les raisins étaient les seuls fruits secs autorisés. Un siècle plus tard l’expression “moitié figue, moitié raisin” signifiait “mêlé de bon et de mauvais”.
  • Il parait qu’au XVIe siècle, elle sous-entendait un partage équitable des tâches afin d’accomplir un travail commun: l’un s’occupait de la figue et l’autre du raisin.
  • Le sens actuel de cette expression daterait du XVIIe siècle.

Une autre origine, très controversée, trouverait ses racines dans le commerce des corinthiens et des vénitiens au XVe siècle. En effet, les corinthiens, commerçants hors pairs, auraient mêlé des figues (moins chères et plus lourdes) à leurs magnifiques raisins de Corinthe lorsqu’ils les vendaient aux vénitiens. La légende dit que les vénitiens eurent un sentiment partagé lorsqu’ils eurent découvert la supercherie d’où l’expression.

 

S'abonner

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par mail .

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...