RSS

Le docteur Noël CARDI

27 décembre 2008

MAARADJI KHALED

Vendredi 26 Décembre 2008 22h55mn 39s

Auteur     : maaradji khaled (IP: 41.201.87.61 , 41.201.87.61) E-mail     : maaradjik@yahoo.fr
Le Docteur Noël CARDI.

Un médecin qui a aimé Sougueur et sa population autant que son noble métier. Cette population le tenait en haute estime,lui qui n’hésitait pas une seconde,cartable à la main, pour être au chevet des souffrants.


Il a exercé à l’hôpital civil et dans son cabinet (Actuellement, maison de Monsieur Bensoukhal).
Quand il remarquait que l’état du patient était apitoyant, il n’encaissait pas d’honoraires.(Beaucoup de gens vivants en témoignent.)
Je me rappelle bien de lui car j’ai fait ma visite médicale dans son cabinet pour entrer en pensionnat au lycée Mixte de Tiaret(IBN ROSTOM)…Ce qui m’a marqué en tant que gosse, ce fut son amabilité attachante en me parlant en tant qu’adulte, me conseillant le sérieux dont je devrais faire preuve dans mes études , l’hygiène indispensable dans un pensionnat… si je voulais bien réussir. Alors, je n’avais presque que 12 ans.
Nous fûmes surpris par son départ précipité et nous avons demandé la cause qui nous a été racontée comme suit :
Il fut contraint de quitter la ville qu’il aimait après un incident odieux provoqué par le mari d’une patiente qui ne voulait pas que le Dr Cardi assistait à l’accouchement  de sa femme que  Mme Cardi s’en occupait au service de gynécologie.  Malheureusement, le cas de cette malade s’est compliqué et Madame Cardi fut obligée de faire appel à la compétence de son mari. Ce qui ne fut pas du goût de l’époux de la patiente qui s’empara de sa matraque et asséna des coups au Docteur le blessant sérieusement au crâne!!!
Pour lui, un homme(même médecin) n’avait pas le droit de voir sa femme,en plus dans l’état où elle était ,même quitte à ce qu’elle rende l’âme !
QUELLE INDULGENCE POUR L’EPOUSE  ET QUEL RESPECT POUR LA MEDECINE !(1)
Quelques jours plus tard, les Cardi quittèrent, avec regret, Sougueur où ils souhaitaient rester le plus longtemps possible au service de sa population. Les sougris ont très mal supporté cet acte qui ne fut pas digne de leur éducation.
C’était en 1966, si ma mémoire n’est pas déficiente.

(1) Ajouté par mes soins.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Le docteur Noël CARDI”

  1. fares el ahlam Dit :

    Tu fais bien de nous rappeler ce souvenir qui nous a tant peiné. Je l’ai toujours en mémoire, et les grands en furent scandalisés. Les gents prisonniers e leurs coutumes n’avaient et pour beaucoup n’ont plus de respect pour les blouses blanches. Que de gents laissent leurs femmes et leurs enfants souffrir plutôt que de se donner la peine de les conduire chez le médecin. Question d’argent disent-ils, manque de temps pour ceux qui veulent cacher leur cupidité. La vérité c’est que la femme c’est moins que rien et les enfants ça va et ça vient. Pourtant qui peut rester insensible à la souffrance humaine ? Que de fois ne me suis-je pas surpris en entrain d’évoquer le Dieu tout puissant pour soulager un malade des ses maux ? Devant la maladie, je fais appel de toutes mes forces à ces médecins toutes spécialité confondues de courir sans attendre soulager nos malades. J’espère toujours un remède miracle ou un coup de scalpel salvateur. J’en appelle aux charlatans pour apporter sinon leur médecine du moins un peu de réconfort pour ces âmes en détresse. Talebs de tous bords, saints protecteurs des mausolées lointains, venez à leur secours ! Apportez votre eau bénite et vos amulettes, elles seront les bienvenues mais venez vite. Sorcières aux pratiques mystérieuses, grands-mères aux potions douteuses, raki récitant des versets et invoquant les djinns…semez un peu d’espoir chez ces désespérés. Ne les abandonnez pas !! Pour une nuit sans souffrance je partirais vers la chine quémander leur savoir comme le prophète le voulait. Je grimperais tout en haut de Fuji yama suppliant Confucius pour accourir avec son acupuncture son Tai chi et son yoga. Magnétisme et hypnose seront aussi conviés au chevet de nos souffrants. Tout cet arsenal sera mobilisé pour aider et soigner la maladie de ceux qui soufrent dans l’indifférence totale des leurs et des autorités qui s’envolent pour la suisse au moindre rhume. Mais à cet arsenal moderne et archaïque, les prières seront toujours présentes car Dieu seul est le Grand Guérisseur. Je n’encourage pas le charlatanisme ni les médecines parallèles, mais ne pouvons nous pas comprendre ceux qui leur font appel ??? YA HLILE !!!!!

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...