RSS

Nous hisserons Sougueur plus haut

21 décembre 2008

B.R.Djamel, Blogueurs

Dimanche 21 Décembre 2008 21h52mn 55s

http://nadorculture.unblog.fr/2008/12/20/inoubliable-trezel/

Auteur     : Rabah
E-mail     : beninstitdjam@yahoo.fr
URL        : http://beninstitdjam14200.unblog.fr/
Commentaire:
Mon village natal ,restitué aux siens le 5 juillet de l’an 1962 suite aux sacrifices de nos pères renaît ,il se remettra debout et voltigera même en perdant ses ailes ,il  voltigera grâce à ses enfants qu’ils ne lui veulent que du bien ,rien que du bien et seulement du bien . Ma ville a été scindée ,divisée ,fractionnée ,partagée de  telle façon qu’aucune partie ne soit jointe à l’autre ,pour rassembler ce puzzle d’une ville digne du nom ..Sougueur peut paraître un vain mot mais détrompez –vous ,nous en ferons un jour son histoire .Pédagogiquement parlant ma ville  a été scindée en deux syllabes  où l’écho de notre appel à Sou grrrrrrrrrrrrrrrrr nous rappellera cette guerre qui nous a libéré et ce cri  a peine sorti un peu inaudible  , largement piétiné  et prenant la nature d’une préposition contraire à « sur » et  qualifiant l’état de certains indigènes synonymes d’algériens qui  se donnaient à la boisson pour retrouver l’autre  cousin  de « ivre » état pour vous oublier et vous rendre vos sous .Nous arracherons un jour cette partie importante du puzzle et nous nous retrouverons comme nous l’étions au temps  de ce nom administratif Trézel , soudés ,unis ,rapprochés et surtout indissociables. Le nom de ma ville est plus significatif que ces« ailes » qui se joignent au nombre maudit pour prendre  le départ .La ville est revenue à ses enfants ; à nous de la hisser plus haut que l’aile de 13ailes ne l’atteigne.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Nous hisserons Sougueur plus haut”

  1. BELFEDHAL TAHAR Dit :

    Il ne faut pas confondre entre la nostalgie et le travail…
    Je ne suis pas d’accord avec vous quant tu as dit « non plus des nostalgiques de trezel colonial »
    Malgré que notre pays était sous la domination coloniale, mais autant que Algériens ayant une part de contribution envers notre ville « trezel »,selon nos Grands parents, ils se souvient de bons souvenirs de l’époque ,je vous relatais du coté d’édification y compris la beauté de l’environnement mon cher fares ,vous devez voir les bonnes cartes postales de la ville de trezel et celle d’aujourd’hui, personne ne peut nier ça, tout le monde fier d’être trezelien, ça veut dire sougueur a connu une meilleure période dont la nature était attractive et si superbe.
    Mon cher fares, regarde et contempler bien :
    -boulodrome entre hier et aujourd’hui??
    -le jardin public entre hier et now
    -le stade entre hier et now
    -les vignes sont effacées de la terre de sougueur
    -les lieux publics: ont été dégradés totalement
    Pour comprendre la nostalgie; c’est le travail et l’amour de l’environnement, qui peut redresser l’ancien visage de trezel.
    Salem.

  2. Un ami Dit :

    Sougueur, Trezel… Vous recherchez votre enfance comme seul reconfort contre un age adulte amer. Vous regrettez deja votre grotte. N’est ce pas Mr Kaspar Hauser? Chercher le passé dans le present. Quelle chimere! C’est l’essence meme de l’homme oriental. Un eternel pleurnichard. Quand on ne peut plus se regarder en face, on detourne le regard vers le passé. Qulle lacheté. La belle epoque? Elle n’a jamais existé. Ou bien quand on a ete amoureux. Cela s’arrete la. Le passé est moche. Le present n’existe pas car insaisissable. L’avenir, ah l’avenir, la belle affaire…
    Un conseil: Pour vivre heureux, il ne faut surtout pas tuer l’enfant qui est en vous. N’ayez crainte du ridicule. Le monde n’est vivable qu’a travers les yeux d’un enfant. Le poete c’est cet enfant qui refuse de vieillir ( n’est-ce pas monsieur Maaradji?). L’ecrivain c’est cet enfant qui a perdu sa naivete, combien meme creatrice (n’est ce pas monsieur Benbrahim?). Quant a Fares, on verra plus clair prochainement.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...