RSS

La victoire historique de mémoire d’un dirigeant

10 décembre 2008

Non classé

htelcirtaessalam.jpgMercredi 10 Décembre 2008 20h06mn 53s

http://nadorculture.unblog.fr/2008/11/30/une-victoire-historique/

Auteur     : A.B (IP: 41.221.17.110 , 41.221.17.110)
E-mail     :
OMBEN@YAHOO.FR
URL        :
Commentaire:
Comme promis,je reviens sur l’article »une victoire historique »
pour  essayer de le  compléter en faisant appel à  ma   mémoire si elle ne me

trahit pas,et par la-même éclairer les jeunes et moins jeunes supporters de l’IRS d’aujourd’hui sur une période dite « l’âge d’or » du club qu’ils n’ont pas vécue.
Je situerai cette période à travers le fameux match MOC-IRS dont le texte  de M.BELFEDHAL TAHAR relate  la  retransmission
à la TV et ce qui s’en est suivi.Mais qu’en était-il de l’avant match?
A la veille du départ de l’équipe pour ANNABA,les caisses du club étaient vides.Oui le solde du trésorier affichait zéro.Pas un centime.Pour une équipe qui allait disputer les huitièmes de finale de COUPE D’ALGERIE.Et contre qui?Un géant du football nationnal, le MOC de Constantine.
Pour ne pas rater le rendez-vous;pour ne pas décevoir les nombreux supporters qui croyaient en cette équipe;pour contredire tous ceux qui pensaient que c’était une mission impossible,les dirigeants du club,forts du soutien des joueurs et de leur détermination à montrer leur talent,entreprirent contre vents et marées de concrétiser le voeu de tous de voir l’IRS affronter ce géant avec l’espoir et la certitude ,pour les inconditionnels,de faire bonne figure et pourquoi pas créer la surprise.Et là il fallait s’attaquer à un obstacle de taille:le nerf de la guerre qui manquait le plus.
Après de vaines tentatives de récupérer l’argent là où de droit ,décision fût prise de se tourner vers la population pour recueillir de quoi financer le périlleux déplacement.
La tournée pour faire la quête commença six jours avant la rencontre prévue le dimanche.
Le premier à être sollicité et à mettre la main à la poche fût
notre cher AHMED CHEIKH qui nous encouragea à aller de l’avant,en
sa qualité de féru de la balle ronde et supporter invétéré du club.Il en a été d’ailleurs président durant plusieurs saisons.
Péniblement,car à l’époque à SOUGUEUR l’argent ne coulait pas à flots(n’est-ce-pas SI KHALED?).La somme censée être nécessaire
pour couvrir le déplacement étant atteinte tout le monde jubila et hop! pour la deuxième étape:le départ.
Le comité très restreint chargé d’accompagner les joueurs(ils étaient trois seulement,austérité oblige) se mit à l’oeuvre en mettant le cap sur CONSTANTINE d’abord où après un voyage éreintant de plusieurs heures,il dût continuer son périple pour assurer l’hébergement aux joueurs,l’HÔTEL cirta préalablement choisi affichant complet.La ville la plus proche étant SKIKDA où arrivée tard,la délégation n’avait d’autre choix que descendre dans un hôtel de luxe et donc coûteux.
Pendant que les joueurs avaient pris place dans leur chambre,ce même comité en compagnie de l’entraîneur cherchaient la solution au problème d’hébergement le lendemain à ANNABA car le séjour de SKIKDA allait porter un sérieux coup au budget déja pas « consistant ».
Il fût alors décidé de faire de nouveau appel à la générosité des supporters et accompagnateurs pour combler le déficit.Ce qui fût vite fait et facilement cette fois-ci par beaucoup d’entre eux dont les membres du comité et même l’entraineur(ALLAH YARHAMOU).
Le match se déroula dans une atmosphère éléctrique,tant les joueurs du MOC et les milliers de spectateurs  quasiment tous acquis à la cause souguerie ,furent surpris par la prestation des joueurs de l’IRS.Le match se termina sur le score que l’on sait  et il se passa par la suite  ce qui se passa.
Je ne terminerai pas sans rendre hommage à tous ces supporters qui ont bravé le froid(il neigeait sur le trajet SOUGUEUR-CONSTANTINE)et qui ont créé une ambiance extraordinaire à ANNABA la veille du match et juste après la sortie du stade.
Ainsi qu’aux ANNABIS qui ont porté corps et âme l’équipe de SOUGUEUR durant toute la partie.
MENTION SPECIALE A TOUS CES JOUEURS QUI SE SONT DONNES A FOND POUR SORTIR SOUGUEUR DE SA LETHARGIE POUR LONGTEMPS SANS AVOIR A AUCUN MOMENT EXIGE LE MOINDRE SOU NI AVANT NI APRES………..LA
VICTOIRE HISTOTIQUE.
Cela ,c’était pour l’histoire.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...