RSS

Trois dames au service de notre bien être…

8 décembre 2008

MAARADJI KHALED

Sans titreLundi 8 Décembre 2008 0h21mn 25s 

Auteur     : maaradji khaled
E-mail     :
maaradjik@yahoo.fr

Après d’agréables moments passés en compagnie d’un cher ami,je suis rentré chez moi, comme d’habitude.


Tristement,je me suis allongé sur un lit plus froid que ce jour de décembre, veille de l’Aid. Rien n’a pu retenir mon esprit de voguer, ni l’écran que je regardais sans aucun intérêt, ni les bruits qui meublaient l’intérieur d’une maison qui me devint subitement étrangère.
Il s’est mis à se promener dans tous les coins d’une petite ville que j’aime affectueusement. Et voilà, je commençai à croiser des gens que j’admirais. Dans la même rue, je vis trois Dames que je saluai avec le respect que j’avais naguère pour elles et pour celles et ceux qui se confondaient avec les roses du jardin et celles de la place.
Ces Dames furent Pierrette(Madame Maamar), Gouraya (Madame Medjadi) et Madame Boudraoui.
Après un bon moment, mon esprit me replonge dans l’amère réalité pour m’apercevoir que ces respectables Dames ne sont plus de ce monde.
Ces humbles personnes avaient rendu les plus grands services à la population de Trézel. Elles entretenaient la santé des enfants, des femmes et des hommes avec un talent qui manque à certains médecins de nos jours. Elles se déplaçaient, sans hésitation aucune, au domicile d’un malade pour lui prodiguer les soins nécessaires.
C’étaient des grandes personnalités sans avoir eu besoin de titres, sauf celui de la noblesse de leur conscience et de leur amour pour autrui.
En cette veille de l’Aid, je m’incline devant leu âme sans oublier tous nos chers (es) que la mort nous a privés de leur présence.
Merci, Mes Chères Dames et Reposez en paix, car vous ne serez jamais une proie pour l’oubli.

P.S. : Je ne voulais pas être un rabat-joie à la veille d’une fête, mais croyez-moi que je n’ai pas pu résister à ce beau voyage dans le temps.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Trois dames au service de notre bien être…”

  1. kadda ton admirateur Dit :

    Bonsoir Monsieur MAARADJIK , en lisant vos ecrits et poèmes qui sont agréables les uns que les autres , surtout celui des trois dames au service de notre bien être Ainsi que Monsieur ElFodhil allah yerhemhom.Permettez moi de vous dire que vous avez beaucoup de lecteurs et admirateurs .Continuez à agayer NADORCULTURE .A vous cette citation de Delacroix: » LE PLUS GRAND TRIOMPHE DE L’ECRIVAIN EST DE FAIRE PENSER CEUX QUI PEUVENT PENSER. » Amicalement votre.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...