RSS

A propos de KEBCH EL AID.

8 décembre 2008

BENBRAHIM DJILALI, Fares El Ahlam

Lundi 8 Décembre 2008 0h40mn 37s

Auteur     : djilali Benbrahim (IP: 41.201.101.215 , 41.201.101.215)
E-mail     :
bendji1er@yahoo.fr
URL        :
Commentaire:
A propos de KEBCH EL AID.
A toi fares, et re bienvenu parmi nous;


-C’est un jeune père de famille qui adore emmener sa petite famille pique niquer en pleine nature à chaque fois qu’il en a l’occasion. Un jour, alors qu’ils étaient en pleine compagne ; ses enfants de six et de quatre ans s’approchèrent d’un jeune berger qui gardait son troupeau pas loin de l’endroit où ils avaient campé, et comme ils sympathisèrent, ils lui offrirent un bon sandwich comme il n’en a jamais mangé ainsi que de la limonade et des friandises. Le berger  était très touché par la gentillesse et la bonté de ces enfants et surtout surpris de voir que les parents ne s’opposaient pas du tout à tous ces cadeaux offerts en toute spontanéité. Comme renvoi d’ascenseur il décida d’offrir aux mômes un petit agnelet d’à peine une semaine, en leur faisant promettre de bien s’occuper de lui et de lui donner le biberon dans un premier temps. Les enfants étaient aux anges car ils n’en espéraient pas tant.
    Ils se relayaient pour donner le biberon à leur petit ; ils jouaient avec lui ; ils le laissaient gambader dans toute la maison malgré les objections de la maman qui était obligée de nettoyer derrière lui. Les chérubins se prirent d’affection de l’animal qu’ils choyaient et traitaient presque comme une personne ; ils le brossaient régulièrement ; ils mettaient des  vitamines en gouttes dans son lait ; ils lui choisissaient des laitues comme dessert et le jour anniversaire  de sa venue chez eux ils le tondirent et le parfumèrent. A l’apparition des cornes ils décidèrent de fêter l’événement  en le prenant en photo pour en faire un poster. Ils invitèrent leurs petits copains et organisèrent une grande fête. Le temps passa, le mouton, qui vécut ainsi durant deux bonnes années, était devenu un beau et gros bélier avec de belles et grandes cornes.  A une semaine de l’Aïd, le bélier fut ravi de l’approche de la fête car ; s’oubliant et se considérant comme membre de la famille ; il était impatient de voir le papa rentrer à la maison avec une  –Ayada-(mouton destiné  au sacrifice de l’Aïd.)
SAHA AID KOUM

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...