RSS

- Le « Johnny » à la guitare rouge.

29 novembre 2008

LITTERATURE

Samedi 29 Novembre 2008 19h40mn 18s

- Le « Johnny » à la guitare rouge.

    Il m’est correct de crier haut et fort ici, avec beaucoup d’amertume, n’apposant que mes seuls mots, ma reconnaissance de dette envers une personne que les adversités et les vicissitudes de la vie ont métamorphosé en

loque humaine apathique, dépérissant – que c’est dur de le dire ! – devant le regard sommaire et impersonnel des gens. Je m’en voudrais toujours si je ne pouvais conserver encore intacte l’admiration toute légitime que je lui vouais : c’était le « Johnny » du village, le dandy à l’alpaga bleu ciel, à la guitare rouge, au corps élégant et les cheveux de jais au vent, lubrifiés à la brillantine. Une issue plus honorable aurait pu suffire à cet artiste déchu que le sourire a quitté depuis. Emporté par les remous et les coups fourrés du destin, il trimbale dans les rues à la merci des nuits d’hiver glaciales et incisives, l’esprit capturé de mirages démesurés que le prodigue Bacchus prolifère aux âmes désespérées !      Nafnaf est mort par une nuit de grande gelée, enveloppé dans sa couverture comme un fœtus ensanglanté, fruit interdit et encombrant, tranché du cordon ombilical de la société et abandonné à l’ombre d’une soukifa aux allures macabres d’un couloir de la mort.

    Mourir de froid en terre d’Islam devrait être antinomique, voire inconcevable ! Religion dont l’essence et l’âme s’articulent autour d’un leitmotiv universel : de la chaleur humaine avant tout…Quand faut-il commencer à chercher là où ça crisse ? A semer un peu de douceur dans des pans entiers de notre espace spirituel que le froid a congelés ? Ailleurs, en terre étrangère, des hommes conséquents ont écouté leurs cœurs et répondu présents partout où le moindre geste fait naître d’un rayon d’espoir le sourire chaleureux. Chez nous, les S.D.F (lire aussi Seuls Dans la Foule) sont « lâchés » trop librement et trop complaisamment dans la rue ! Froidure du climat et froideur du cœur s’arrangent pour tuer dans l’œuf l’humanité de l’homme !

    Il est vrai que Lakhdar n’en avait fait qu’à sa tête…Il avait du caractère et sa recherche d’indépendance fit qu’il végétât longtemps dans la précarité mais toujours avec ce zest de dignité qui lui survivait. L’homme n’était pas totalement anéanti et conservait encore de beaux restes de scrupules. Il ne m’a jamais manqué de respect, tout au contraire, à chaque occasion, il me parlait sans cesse du bon vieux temps et dans son regard soudain s’éclairant d’une vive passion, j’y revis le bel homme à la chevelure d’ébène étalée sur ses larges épaules, qu’on accueillait dans nos Diar el Farh. Parfois, il nous faisait l’honneur de rester en notre compagnie. Il se saisissait alors de la guitare que je lui tendais et tout le monde se taisait : Lakhdar allait nous gratifier de quelques airs. Nafnaf était quelqu’un. Il ne faut pas l’oublier !     

« Mon ami, mon frère, dis-moi (Bennsoussène ya Bennsoussène) comment faire pour nous aimer sur terre ? »…


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...