RSS

Tourisme ou immigration

23 novembre 2008

B.R.Djamel, Fares El Ahlam

[Bouillon de culture] Commentaire à modérer: « Merci d’exister ya Bain Brahim« 

Dimanche 23 Novembre 2008 20h08mn 08s

http://nadorculture.unblog.fr/2008/11/23/merci-dexister-ya-bain-brahim/

Auteur     : fares el ahlam (IP: 41.201.107.17 , 41.201.107.17)
E-mail     : faridafares@yahoo.fr
URL        : http://deleted
Commentaire: 
A TOI DJILLALI QUI SEMBLE AIMER LES BLAGUES/
            Un homme s’ennuie au Paradis,il demande à Saint-Pierre d’aller faire un tour en enfer,pour voir.Là, tout est gai, il ya des femmes, des boissons et la semaine est vite passée.Il retourne au Paradis et s’ennuie à nouveau.

Cette fois il demande l’Enfer définitivement. Et surprise: il est reçu par des coups de fourches,et les diable le martyrisent.
-Comment me recevez-vous? La semaine dernière, ça n’était pas comme ça!  et le chef des diables lui répond:
- Il ne faut pas confondre tourisme et immigration.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Tourisme ou immigration”

  1. Djilali Benbrahim Dit :

    La bourrée et seize en fans
    Travaillez, sans grande peine
    Car les fonds j’en prends grand soin.
    Un riche Fellah, se sentant hors d’haleine
    Fit venir ses seize fans, leur parla en Babouin.
    Garde-à- vous, leur dit-il, devant l’ermitage
    Que n’osent fouler vos pas lents.
    Un trésor caché sous l’édredon
    Je ne sais si on doit, mais je pense au village
    Vous le ferez trouer, et conviendrez de tout.
    Remuez bien vos hanches dés qu’approchera l’Oût
    Dansez, chantez, buvez ; ne laissez nulle fesse
    Où vos yeux se repaissent
    Le père dort, les fils fichent le camp
    Déçus, surtout, par le peu de temps restant
    Ils partent plein de rage.
    Des gens, point fâchés, au père rendent hommage
    De montrer à celui qui dort
    Que le repos est un grand trésor.
    Djilali Benbrahim.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...