RSS

Saadia , »Haizana mart -ellouci

4 novembre 2008

Non classé

Figures de mon village

         Des personnages – de petites gens en fait – ont su tisser entre eux et la population par leur spontanéité et leur débilité tout à fait sympathiques des liens étroits, parfois même passionnels. La plupart sont décédés et il serait indécent, voire injuste de ne pas honorer leur mémoire, maintenant que ces mascottes appartiennent au patrimoine du bled. Sans ces personnages, le village aurait l’air d’une œuvre inachevée.

6 – Saâdia, «Haïzana mart – ellouci »

Saâdia, baptisée « Haïzana », est une femme éternelle. Ni le temps ni les précarités de la vie n’ont rien pu faire contre elle. Elle est restée indigente au plan vestimentaire. Son vétuste haïk, une véritable pièce de musée, qu’elle porte à contre courant fait d’elle un loup blanc qui surprend le regard par sa rareté. Son apparence me fait regretter nos villageoises, ces gardiennes de valeurs bien enfermées dans leur voile. Embusquée et pudique, Saâdia promène sur le village son œil de sous marin et gentiment quémande auprès des marchands quelque légume afin d’apaiser sa faim. Quoique la gente masculine ne soit pas toujours très tendre avec elle, cette brave femme parvient quand même à emplir son sac et sa journée. Il arrive qu’on la taquine, et même si elle s’arrête pour une pause et un brin de causerie, elle ne se laisse pas impressionner car la misère l’a aguerrie !

Des enfants de bas âge lui compliquent la vie – J’ai même surpris un jour ma propre fille de deux ans s’initier à ce baptême de feu en la fustigeant de propos hérités de mon enfance et j’ai eu cette contenance de la prendre dans mes bras en tentant de lui expliquer avec des mots primaires la profonde souffrance de cette femme. Elle a cessé de le faire…surtout quand elle s’est aperçue que cela me mettait en colère ! Mais la trame demeure inchangée : Ces mauvais galopins depuis l’indépendance, de père en fils, lui larguent des pierres et la harcèlent par cette inépuisable formule d’accueil « Haïzana mart-el-louci ! » Et elle tout ce que sa langue de femme continue de leur proférer comme sorts et malédictions au fil des descendances !

 

Jusqu’à maintenant, je la vois emprunter le même chemin. Sa régularité et sa ponctualité réglées à l’heure juste trottent comme les aiguilles du Big Ben. De bon matin, vous pouvez la voir remonter le village par la route de Bouchekif et le soir la redescendre avec l’allure appesantie d’une fourmi laborieuse poussant au trou une nourriture vivrière ! Franchement, je n’ai aucune idée de l’endroit où elle gîte. Saâdia continue de durer au tic tac de sa formidable mécanique et ressemble à un air de papier à musique qui ronronne dans nos consciences ankylosées…

 

Il serait fastidieux de passer en revue la vie errante ou insolite d’un tas d’autres individus, j’en oublie tels « Kadour Mafi » spécialiste des tartes à la crème et excellent cuisinier. Il y a aussi cette brave Kheïra, une non voyante qui reconnaît tous les gens à la seule intonation de leur voix. Son histoire est pathétique, rescapée du tremblement de terre qui a secoué El Asnam en 1954, elle est venue chez nous et n’est plus repartie ! Néanmoins, par la force de la comparaison, disons que ceux que je viens de citer constituent en fait l’axe autour duquel pivotent les autres adeptes. Hélas, un grand nombre de ces nouvelles recrues ne jouissent pas de l’aura de nos mentors. Elles se révèlent plus agressives, parfois même dangereuses et pour la plupart, leur cas nécessite une prise en charge spécialisée.

Ainsi va la vie et les gens d’aujourd’hui n’ont pas le temps de s’occuper d’autrui…

 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...