RSS

Quel tourisme?

13 septembre 2008

BENBRAHIM DJILALI

imagescavvnxzh.jpgA franchement parler 

Quel tourisme? 

Par:Djilali Benbrahim 

« elli yebghi jaj anass issemen jajou » 

Quand on  a un  littoral de mille deux cents kilomètres, de belles montagnes avec des stations de skis,un immense Sahara  aux oasis qui font rêver et aux couchers de soleil féeriques , on peut apparemment parler de tourisme. 

 

                            Or, si la nature nous a gâté , cela ne suffit point  et les responsables pensent l’avoir bien compris. Ils se sont attelés à construire des hôtels haut de gamme à travers les grandes villes du pays. Est-ce suffisant? 

 

       algeriesud.jpg      Les grands hôtels  sont plus destinés aux hommes d’affaires  riches et cossus qu’aux simples citoyens ou touristes. 

 

           Au sud du pays , il peut arriver à un conducteur de voiture  de faire des centaines  de kilomètres et de rouler  des heures durant  sans rencontrer de station  d’essence, alors que des stations relais doivent être parsemées  tout le long du parcours  pour permettre  aux automobilistes de se reposer  et de se rafraîchir  avant de reprendre la route  , s’ils ne décident pas de passer  la nuit dans des motels aménagés. 

 

               Il ne sert absolument à rien de construire  des hôtels pour  attirer les touristes  alors que les rues  sont jonchées d’immondices, que les vagabonds et les malades mentaux circulent et agressent en toute impunité , que l’insécurité  bat son plein, que les chiens et chats errants  font la loi, que les mendiants professionnels  importunent à tout bout  de champ…. 

 

        hiltonalgerhomeright.jpg          Si on  souhaite qu’un jour le tourisme attire des millions  de touristes  par an en générant ainsi des milliards de dollars  au point de nous faire oublier le pétrole  il nous faudrait prendre le taureau par les cornes  en abordant les questions  de fond  pour dire que ce n’est pas juste une histoire d’hôtels  et d’agences de tourisme mais bien l’affaire de tous . 

 

            Avant d’arriver à l’hôtel, le touriste prend un taxi  ou le bus,  il peut s’arrêter pour prendre un café  ou une pâtisserie, acheter un journal ….il doit être bien accueilli  là où il va puisqu’il est ici pour dépenser son argent. 

Alors, « elli yebghi jaj anass issemen jajou » 

L’écho de Tiaret: hebdomadaire régional d’information  générales  n°12 du 30 novembre  au 06 décembre2006 

 

 

 

   

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...