RSS

Ce jour viendra tôt ou tard

26 août 2008

BENBRAHIM DJILALI

Ce jour viendra tôt ou tard.

Par Djilali Benbrahim.

           « Comme nous sommes en république, César c’est le peuple et le moment est venu de lui restituer son bien, un bien qu’il n’aurait jamais du se laisser prendre ».

      csar.jpg      Pour la première fois depuis l’indépendance du pays, les luttes de clans qui secouent le FLN ne sont pas contenues. On a de tout temps eu droit à des contestations et des mouvements de redressement au sein du vieux parti, mais jamais la grogne n’a été aussi généralisée.

                 N’est t-il pas temps d’envisager de réparer une injustice et de rendre à César ce qui appartient à César!

              Comme nous sommes en république, César c’est le peuple et le moment est venu de lui restituer son bien, un bien qu’il n’aurait jamais du se laisser prendre.

                   Les hommes qui dirigent l’ex parti unique, tout comme ceux qui ont eu à le diriger avant, sont tous des nationalistes et ils ne pensent qu’au bien de la nation,il est donc de leur devoir d’agir dans ce sens. Si la glorieuse ALN a accepté sans sourciller, et peut être même avec fierté, de devenir l’ANP, nous ne voyons pas pourquoi le FLN ne suivrait pas l’exemple en devenant le FNP.

            fln.jpgJe parle bien entendu du parti politique tel qu’il est structuré avec ses militants et responsables, quant au FLN, symbole de la révolution et du peuple, symbole qui a fait vibrer les cœurs de millions d’algériens et qui a fait trembler les français. Ce symbole devrait se retrouver dans une fondation appartenant à la mémoire collective. Si a chaque fois que l’hymne national est entonné « jabhate attahrir aatayneki aahda »revient en refrain, on pourrait envisager sérieusement d’édicter une loi qui permettrait de rajouter le sigle FLN à l’emblème national .

            Cette préposition peut paraître saugrenue et pourtant je suis convaincu que l’homme par qui viendrait une telle réforme inscrirait son nom en lettres d’or dans l’Histoire car il aurait réparé l’une des premières injustices, si ce n’est la première, commise à l’indépendance à l’égard du peuple en le spoliant de ses repaires. Ce jour viendra tôt ou tard!

Biographie Djilali

L’écho de Tiaret-hebdomadaire régional d’informations générales-N° du 16 au 22 avril 2007

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...