RSS

Réactions Pavloviennes.

25 août 2008

BENBRAHIM DJILALI

ivanpavlov.pngRéactions Pavloviennes.
Auteur     : Djilali Benbrahim

                                                  « Cher cousin de là-bas,


                    Je t’écris ces quelques lignes pour te faire savoir de mes nouvelles, qui sont en bonne et parfaite santé. Lors de ton dernier passage chez nous  tu avais laissé tante Sekoura gravement malade, or, depuis, grâce à Dieu et l’la Yamna qui lui a administrée une de ses potions magiques, elle va beaucoup mieux. Seulement, depuis son rétablissement  elle s’est remise à manger de la Pastèque en quantité industrielle et forcement, nous retombons dans le schéma classique : Diarrhée et vomissements ; si tu ajoutes à cela les ballonnements et les problèmes d’aérophagie de grand père, les rots répétés de Da Saïd qui se gave toute la journée d’oignon  ainsi que les problèmes d’incontinence du petit Ouali, tu devineras facilement l’ambiance dans laquelle nous évoluions. Comme nous sommes et resterons quelque part un peu philosophe, nous dirons : « c’est dans le besoin qu’on reconnait ses amis »…
             « Avant de terminer cette missive n’oublie surtout pas d’embrasser tout le monde par son nom, grands et petits. Je t’embrasse très fort et te passe le bonjour de ta tante Samia, de tes cousins Rachid et Hamid ainsi que les salutations de tous tes amis et copains qui ne cessent de demander de tes nouvelles. J’espère que cette lettre te trouvera à ton tour en bonne et parfaite santé.
Presses le Pas facteur car l’amitié n’attend pas.
                                                                    Ton cousin d’ici. »
                 En consultant ce blog plein de vieux souvenirs et de photos en noir et blanc de l’époque de notre tendre jeunesse, je ne peux m’empêcher de faire un voyage abyssal dans le fin fond de mon subconscient  pour scruter dans les tréfonds de ma mémoire des souvenirs qui me replongent dans l’enfance. Enfance où nous avions faits nos premiers pas dans  l’écriture, apprenant  à décrire de manière crue la vie quotidienne sans songer à embellir les phrases ni à étoffer le texte dans un style recherché. Qui  de nous n’a pas eu un jour à faire l’écrivain public pour un ami ou un parent en se contentant de rapporter le plus fidèlement possible et dans ses moindres détails les vicissitudes de la vie, racontés simplement, sans fards ni dards.
Pavlov ! YA Pavlov !, Quand tu nous tiens par les…
               Enfin, je tiens encore une fois à te féliciter pour le travail que tu fais. Travail que j’imagine ardu et pénible mais fort louable car il nous permettra, du mois je l’espère, de nous retrouver pour débattre de tout et de rien et, pourquoi pas de créer…j’allais dire, une dynamique nouvelle.
                                                                        Djilali Benbrahim.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...