RSS

L’instituteur exemplaire

19 août 2008

Non classé

Issad Djaffar L’instituteur exemplaire 

Issad Kahina

             Natif à Beni Wassif en 1933, Djaffar Issad est issu d’une famille modeste Cet enseignant connu et respecté à Sougueur avait beaucoup donné aux générations d’après 1962. 

            L’incomparable héritage que celui dont Djaffar ou  » Da Djaffar » comme l’appelait ses proches, était redevable à ses aïeux et dont il était responsable envers les générations à venir.

               Arrivé à la ville de Sougueur Da Djaffar  s’y installera. Comme enseignant de langue française à l’école primaire,il avait donné le meilleur de lui tout au long de sa carrière  professionnelle qui  débutait à El Asnam ,puis il exerçait à Oran et enfin il retournait à Sougueur ou il occupa le poste d’enseignant à l’école Abed Ben Djillali Ce que possédait cet enseignant à l’intérieur de lui on le voyait dehors à travers son travail en classe, ses rapports avec ses élèves 

Gare à ceux qui n’apprenaient  pas leurs leçons ! Un exemple à la fois de droiture et d’austérité .Da Djaffar était doué d’une conscience professionnelle exemplaire, il travaillait sans répit dans des conditions les plus pénibles, pour lui  il ne faisait que son devoir, dans le dessein de prodiguer un enseignement efficace, d’ailleurs ses élèves lui témoignent sa compétence et son sérieux.

             Cet appel du devoir ne l’avait point lassé c’est avec promptitude qu’il serve ses élèves. En dépit de toutes ses obligations envers l’enseignement, Djaffar n’avait nullement délaissé sa famille. Il portait beaucoup d’amour à ses enfants qui étaient sa raison d’exister et voyait en eux la génération érudite de l’Algérie de demain; la patrie qu’il a toujours porté dans son cœur et sa participation à la lutte de libération nationale en France  en ai la preuve.

             Djaffar refusait des frontières dans sa vie, ignorait des obstacles jusqu’à ce qu’une terrible maladie le terrassa en 1995 pour l’éternité 

Je lui suis redevable, c’est lui qui m’a initié à atteindre cette langue, à devenir ce que je suis et ma fierté pour lui ne fait qu’augmenter.

Issad Kahina 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “L’instituteur exemplaire”

  1. z.a.d Dit :

    allah yarhmak ya chikhi si djaffar

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...