RSS

Non ,je n’ai pas oublié

13 août 2008

Non classé

Dédié à mes anciens élèves ,à ceux qui ont enseigné avec moi et à si Mahmoudi A.E.K décédé en juillet 96.

Non, je n’ai pas oublié

Vos langues tirées ,vos doigts crispés

Sur la plume qui crisse au moment de l’écriture

Pour arriver à tracer de belles lettres sans bavure.

Non ,je n’ai pas oublié

Vos yeux écarquillés sur vos ardoises grises

Pour mieux apprécier les tracés et les frises.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire

Non,  je n’ai pas oublié

Vos chéchias rouges sur vos têtes , posées

Comme des coquelicots dans un champ de blé, parsemés

Vos djellabas rayées

Vos burnous blancs au vent,

Qui vous permettent de jouer à l’avion, avec ses pans.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos pantalons mignons, bouffons, sans poche, ni ceinture,

Relevé sans relâche d’une petite main adroite

Et amortissant parfois les chocs d’une règle plate

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire

Non,  je n’ai pas oublié.

Vos lèvres tourmentées, vos voix gênées,

Vos grimaces en tous genres.

Amusantes et bizarre, sans tension

Qu’exige en lecture, l’effort de prononciation

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos plumes, vos encriers  et quelques doigts tachés.

Le buvard sous la main et la pate à modeler

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos jeux innocents évoluant au rythme des saisons.

Ce sont les noyaux, les osselets, les billes multicolores,

La toupie, la marelle et le saute mouton.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos mains qui tremblent, vos regards lointains,

Vos doigts qui se tordent

Devant un problème difficile

Et vos sursauts de joie dès la solution trouvée.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos files indiennes joyeuses, devant la cantine,

Armées de vos assiettes et cuillères en aluminium,

Prêtées par la voisine.

Vos petits tapages et bousculades bénignes.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos multiplications chantées 2×1, 2×2, 2×3, 2×3 ,2×4.

Vos récitations mimées,

Vos cartables frontières en dictée,

Vos doigts mordillés en calcul.

Le lapin qui s’enfuit en leçons de choses

Et les poursuites mouvementées.

L’hirondelle qui rentre en classe sans permission

Et le chahut qui s’en suit.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Les kermesses, les banderoles et tous les stands représentés.

Les séances de cinéma sous le préau, dans une salle aménagée

Où vous-mêmes, Laurel et Hardy, Charlot étaient rois.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos scènes théâtrales, vos déguisements

Vos fausses moustaches, fausses barbes.

Vos gandouras trop longues, vos burnous qui vous étouffent

Vos chants « chorales » qui montent au ciel.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Vos victoires en volley – ball,

Vos sueurs versées,

Vos maillots mouillés,

Vos coupes rapportées.

Aux examens, toujours les résultats espérés.

Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Non, je n’ai pas oublié

Les séparations douloureuses de fins d’années scolaires.

Le dernier jour.

Seul dans la cour

Un dernier tour dans les classes nues et vides,

Un vide profond, un silence effrayant,

Nostalgique.

Puis dans ma tête fiévreuse

Des cris, des chocs, des bruits,

Des coups de sifflets, des appels

Des ordres, des reproches,

Des portes qui claquent,

Une vitre qui se brise

Quelques larmes glissent sur mes joues.

Un dernier regard dans la cour

La gorge serrée

Je ferme la porte d’entrée à double tour

Pour trois mois de vacances.

 Ils sont là,  gravés dans ma mémoire.

Je les emporterai dans ma tombe.

Le 05/07/98

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...